Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

De simples mesures à votre portée pour soulager le syndrome prémenstruel

© 1996-2014 MediResource Inc.

Beaucoup de femmes surveillent leurs cycles et planifient en vue de leur « visiteur mensuel ». Nombre d'entre elles utilisent des expressions ou des surnoms créatifs pour indiquer l'arrivée de leur menstruation. Certaines parlent d'alerte rouge ou de la visite de tante Charlotte, alors que d'autres ont leurs coquelicots ou se trouvent dans leur mauvaise semaine.

Mais qui nommerait son SPM? Et de toute façon, quel nom lui donneriez-vous? Pour certaines femmes, la période d'environ 2 semaines précédant leur menstruation peut passer sans incident. Pour celles qui éprouvent un syndrome prémenstruel cependant, chaque mois apporte son lot de crampes, de maux de tête, de dépression et de rétention d'eau et quelques autres symptômes physiques et psychologiques.

Vous n'avez pas besoin de planifier votre vie en fonction du SPM, ni de toujours recourir à des médicaments ou à des potions pour en soulager les symptômes. En agissant de manière proactive et en surveillant la tendance de vos symptômes prémenstruels, vous seriez en mesure de dompter la bête ou de maîtriser la situation.

Repérer la tendance de vos symptômes prémenstruels : L'apparition des symptômes peut vous sembler aléatoire et ponctuée de hauts et de bas, mais votre corps suit peut-être une structure dans sa course folle mensuelle. Surveillez vos symptômes pendant quelques mois pour tenter de déceler une tendance. Il se peut que votre migraine prémenstruelle frappe toujours le même jour du cycle, tous les mois. La sensation de gonflement dans votre ventre coïncide peut-être avec votre dîner-pizza mensuel avec vos collègues. Une fois que vous avez établi le calendrier de vos symptômes, vous pouvez planifier afin d'éviter les éléments déclenchants. Et, si vous décidez de consulter un médecin sur votre SPM, le calendrier des symptômes serait très informatif. Pour commencer, imprimez ce calendrier des symptômes mensuels.

Bouger tous les jours du mois : Les crampes et le gonflement peuvent vous décourager à faire des activités physiques. Pourtant, si vous vous mettez à bouger, votre corps produit davantage de bêta-endorphines, dont l'action est bénéfique pour l'humeur et permet de soulager la douleur, l'irritabilité et le stress associés au SPM. De plus, l'activité physique fait transpirer pour éliminer l'excès d'eau (coupable du gonflement prémenstruel); elle accroît aussi la circulation sanguine dans la région pelvienne congestionnée par les crampes.

Maîtriser la pression prémenstruelle : Si vous savez que vos hormones se déchaînent tous les 28 jours ou à peu près, tenez-vous prête avec des stratégies de relaxation et de réduction du stress. Essayez la méditation pour cultiver la pleine conscience et pour vous sensibiliser à la façon dont votre corps réagit à ses hauts et ses bas. Les étirements et les exercices de respiration du yoga stimulent la libération d'endorphines. Il est vrai qu'on ne supprime pas le SPM par une session de méditation ou de yoga, mais la pratique régulière d'activités corps-esprit peut améliorer votre attitude générale envers le stress. De plus, certaines femmes trouvent que l'acupuncture est efficace pour contrer les symptômes incommodants du SPM.

Faire appel à l'effet calmant de l'eau : On dirait que c'est un cliché, mais un bon bain chaud vous calme. Libérez-vous du stress en laissant vos muscles se détendre dans l'eau chaude. Ajoutez-y des sels minéraux ou quelques gouttes d'huile essentielle pour rehausser l'effet relaxant du bain.

Appliquer de la chaleur : Calmez vos crampes en appliquant un coussin chauffant sur le ventre ou le bas du dos.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-syndrome-premenstruel-etes-vous-prete