Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Est-ce que mon enfant dort trop? la réponse à votre question.

À mesure que votre bambin grandit, ses habitudes de sommeil pourraient changer; et ce phénomène survient juste au moment où vous croyiez avoir résolu le problème de la sieste! Voici comment composer avec deux énigmes répandues liées à la sieste.

L'horaire des siestes varie souvent d'un enfant à l'autre, mais vers 18 mois, plusieurs bambins ne font plus qu'une sieste par jour. En principe, ils devraient dormir moins de trois heures au total, sinon leur sommeil nocturne risque d'en souffrir.

Voici deux énigmes répandues liées à la sieste : 

1. « Mon fils est devenu un marathonien de la sieste. Comment puis-je l'amener à raccourcir sa sieste d'après-midi? »

Lorsqu'ils regroupent leur sommeil diurne en une seule sieste, certains bambins peuvent dormir de quatre à cinq heures tous les jours. Une telle habitude peut nuire à la fréquentation d'une garderie ou à certaines activités familiales. Selon la neurologue pédiatrique Shelly Weiss, de la clinique des troubles du sommeil de l'Hôpital pour enfants malades de Toronto, elle pourrait également indiquer que le petit ne dort pas suffisamment la nuit. En outre, ces siestes prolongées peuvent créer un cycle de frustration — après cinq heures de sommeil en après-midi, votre rejeton ne s'endormira probablement pas avant 23 h, et il sera épuisé de nouveau l'après-midi suivant. Selon Mme Weiss, vous devriez réveiller votre petit dormeur après trois heures, ou avant 16 h, même s'il risque d'être grincheux une soirée ou deux, jusqu'à ce que ses habitudes de sommeil se soient ajustées. 

2. « Deux siestes, c'est trop, mais une seule, ce n'est pas suffisant. Que faire? » 

Si votre bambin fait deux siestes par jour, il ne dort probablement pas toute la nuit. Par contre, vous pourriez vous rendre compte que si vous essayez de lui faire sauter la seconde sieste, il sera grognon en fin d'après-midi et tombera endormi dans son assiette au souper. « Les parents doivent trouver une formule de sieste qui comblera les besoins de leur enfant en matière de sommeil », affirme Kellie Walden, coordonnatrice pour le bien-être des bébés au Centre de développement de la petite enfance à Peterborough, en Ontario. Par exemple, vous pourriez essayer de sauter la sieste matinale et faire manger votre rejeton vers 11 h. Il s'endormira peut-être vers midi, et cette sieste en début d'après-midi lui permettra de demeurer de bonne humeur jusqu'au soir tout en n'étant pas trop éveillé au moment du coucher.