Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Les prématurés : des bébés spéciaux qui ont des besoins spéciaux

© 1996-2014 MediResource Inc.

Le prématuré a besoin d'aide pour survivre hors du cocon protecteur que représente l'utérus de sa mère, surtout s'il est très petit ou s'il est né à moins de 37 semaines de grossesse. Il peut avoir des besoins spéciaux, car certaines parties de son corps n'ont pas eu le temps de se développer complètement.

Le prématuré a souvent du mal à respirer, à s'alimenter et à maintenir sa température corporelle :

  • Température : On peut maintenir la température corporelle du bébé en le plaçant dans un incubateur ou sur un lit chauffant .
  • Respiration : Le prématuré peut avoir de la difficulté à respirer, parce que ses poumons ne sont pas complètement formés. Dans un tel cas, il a souvent besoin de recevoir un supplément d'oxygène. Pour s'assurer que le prématuré reçoit assez d'oxygène, on peut notamment avoir recours à une enceinte de Hood, au ventilateur ou au respirateur et à la ventilation en pression positive continue .
  • Alimentation : Au début, les prématurés très petits ne peuvent pas combler leurs besoins parce qu'ils ont du mal à téter, à avaler et à respirer. Un bon nombre d'entre eux dépenseraient plus d'énergie à essayer de téter et d'avaler qu'ils n'en retireraient du lait. C'est pourquoi votre bébé recevra ses premières calories à l'aide d'un perfuseur (aussi appelé « ligne intraveineuse ») ou d'une sonde (petit tube) introduite par le nez ou la bouche jusqu'à l'estomac .

En raison de ces besoins spéciaux, de nombreux prématurés auront peut-être besoin d'être admis dans une pouponnière de soins spécialisés, une unité de soins intensifs néonatals ou une unité de soins pour enfants prématurés.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prendre-soin-de-votre-bebe-premature