Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Pourquoi devrais-je faire une sieste?

© 1996-2014 MediResource Inc.

Si vous avez abandonné votre tapis de sieste en quittant la garderie, peut-être le temps est-il venu de reprendre cette saine habitude de vie. Les siestes semblent relever du territoire de l'enfance, pourtant, un petit somme fait au bon moment peut être très bénéfique. Une simple sieste peut vous aider à éviter les baisses soudaines d'énergie ressenties dans l'après-midi mieux que la caféine. Elle peut aussi vous aider à reste plus vigilant, à garder une meilleure humeur et à améliorer votre mémoire.

Une température chaude et le fait d'avoir mangé peuvent vous mettre dans cet état de somnolence habituel de l'après-midi, mais il peut y avoir un autre facteur lié à notre cycle du sommeil rendant la sieste essentielle. Tandis que nous traversons notre cycle veille-sommeil quotidien, nous atteignons des pics et des creux d'énergie. Comme la plupart des mammifères, les humains traversent deux périodes puissantes de somnolence : autour de 2 heures et de 4 heures du matin et entre 13 et 15 heures dans l'après-midi.  Est-ce que cela vous dit quelque chose ?

Le sommeil comprend 5 stades distincts. Une sieste permet de tirer certains des bienfaits du cycle du sommeil sans passer par une période complète de 8 heures. Il faut cependant garder à l'esprit qu'une sieste ne remplace pas une bonne nuit de sommeil.

1er stade : Le premier stade comprend ces 5 à 10 minutes de sommeil au cours desquelles vos yeux se ferment et vous commencez à vous assoupir. C'est le moment où, si vous vous faites réveiller, vous vous demanderez : « Est-ce que je viens de m'endormir? » Même avec une mini-sieste, on améliore probablement ses chances de se souvenir de ce qu'on vient tout juste d'apprendre ou de mémoriser.

2e stade : Le deuxième stade correspond aux 20 à 30 minutes de sommeil qui vous amènent vers un sommeil plus profond. C'est durant ce stade que votre cycle cardiaque ralentit, que votre température corporelle s'abaisse et que vos muscles se relâchent progressivement. C'est lors de ce stade que la sieste atteint le sommet de sa puissance. Une sieste d'environ 30 minutes peut vous offrir le regain d'énergie et de concentration dont vous aurez besoin pour traverser le reste de l'après-midi.

3e et 4e stades : Si vous franchissez le seuil de 45 minutes, vous entrez dans la période de sommeil à ondes lentes.  Cet état de sommeil profond renforce votre mémoire déclarative ou propositionnelle, c'est-à-dire, votre capacité à vous souvenir des faits et à les expliquer.  Toutefois, le fait d'être réveillé durant ce sommeil profond peut vous mettre dans un état trouble et désorienté dont il est difficile de se sortir. Pour éviter cette inertie du sommeil, réservez ce type de sieste profonde lorsque vous n'êtes pas bien ou que vous avez vraiment besoin de vous reposer.

5e stade : Une fois que vous entrez dans la phase des 90 à 120 minutes, vous pénétrez dans le domaine des rêves et dans la période des mouvements oculaires rapides ou sommeil paradoxal. Votre fréquence cardiaque et votre fréquence respiratoire vont aussi remonter. Ce type de méga-sieste peut vous aider à rattraper un manque de sommeil et à améliorer votre mémoire procédurale, c'est-à-dire, la capacité à se souvenir de la façon de faire les activités.

Il n'est pas facile de trouver un lieu ou un moment pour faire une sieste dans un mode de vie de « travail de 9 à 5 ». Toutefois, certains bureaux deviennent plus ouverts à la sieste, et proposent une pièce qui permet de fermer l'oeil un moment ou de tamiser la lumière après le repas (respectueux du sommeil et de l'environnement tout à la fois!). Dans certaines villes, on a vu apparaître aussi des salons de sommeil qui offrent des fauteuils spécialement conçus pour dormir où les clients peuvent se détendre et recevoir un massage avant de faire un petit somme.

Quelques conseils pour faire une bonne sieste

Les conseils pour faire une bonne sieste découlent du simple bon sens, mais peut-être que certains d'entre vous n'y auront pas pensé :

  • La meilleure durée d'une sieste : Veillez à ce que votre sieste soit courte. Les siestes dépassant une demi-heure risquent de rendre votre réveil et la reprise de vos activités plus difficiles. 
  • La meilleure position: Bien sûr, la position allongée sera la plus efficace. Mais si vous ne pouvez pas vous coucher, il est possible de faire une sieste en position assise; cela risque simplement de prendre 2 fois plus de temps pour vous endormir.
  • Un environnement propice au sommeil : Vous voulez un endroit faiblement éclairé, sûr, tranquille et où la température est confortable, mais pas trop chaude pour ne pas sombrer dans un sommeil profond. Les masques de sommeil permettent d'avoir l'obscurité qui facilite le sommeil tout en créant une légère pression qui fera relaxer les muscles autour des yeux.
  • Le meilleur état d'esprit : Mettez-vous en mode sieste, en vous disant : « Je vais relaxer en faisant une sieste de 10 minutes ». Autorisez-vous à cesser de penser pendant quelques instants, respirez profondément et régulièrement. Mettez une alarme afin de ne pas dépasser votre objectif de durée de sieste. La plupart des téléphones cellulaires et des MP3 offrent cette fonction.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Pas-si-facile-de-bien-dormir