Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Que faites-vous pendant que vous dormez?

© 1996-2014 MediResource Inc.

Le sommeil semble être un moment si passif et si tranquille. Pourtant le sommeil peut être rempli d'activités, parfois distrayantes et parfois dangereuses. La parasomnie est un comportement inhabituel durant le sommeil qui va du simple fait de se tenir assis dans le lit ou de marmonner, à préparer un sandwich ou à conduire une auto – tout cela en étant endormi.

Mangez-vous durant votre sommeil? Si vous avez remarqué des signes révélateurs du fait de manger pendant la nuit – comme un manque d'appétit au petit-déjeuner, un désordre inexpliqué dans votre cuisine – il se peut que vous souffriez d'un trouble de parasomnie hyperphagique.

Tout comme le fait de marcher durant le sommeil, manger durant le sommeil, se manifeste durant le sommeil à ondes lentes. Tout comme un somnambule, celui qui mange durant son sommeil va se lever endormi et déambuler, dans le cas présent pour se diriger vers la nourriture. Même s'il continue à dormir les yeux ouverts, le mangeur somnambule peut cuisiner et manger un repas ou un casse-croûte. De toute évidence, cela peut être dangereux! Les poêles peuvent rester allumés et les couteaux présentent un danger en soi. Mais la prise de poids imprévue et le risque lié à l'alimentation dans le cas de personnes atteintes de diabète de type 2 peuvent poser d'autres risques.

Parlez-vous durant votre sommeil? Le fait de parler durant son sommeil, ou la somniloquie, est relativement courant. Les paroles peuvent prendre la forme d'énoncés isolés, de grommellements, ou d'un charabia constitué de mots aléatoires et répétitifs. Ce qui est dit est souvent oublié ou mal compris par quiconque pourrait l'entendre. Ces paroles peuvent être entendues durant n'importe quelle période du sommeil et se produisent plus souvent chez les enfants.

On ne sait pas pourquoi on parle durant le sommeil, mais cela pourrait être lié aux rêves. Parfois, ce type de bavardage peut être le symptôme d'un trouble de sommeil plus grave ou d'un trouble mental, mais, dans la plupart des cas, la somniloquie est sans danger. 

Hurlez-vous durant votre sommeil? Une personne en pleines terreurs nocturnes se redresse soudainement dans son lit en hurlant ou en poussant des cris stridents. Son coeur bat à toute allure et ses yeux sont grands ouverts. Mais la personne est toujours endormie et, en fait, il peut être très difficile de réveiller quelqu'un qui est dans un état de terreurs nocturnes. Une fois consciente, la personne est désorientée.

Les terreurs nocturnes font surface à partir du sommeil profond, ce qui les distingue des cauchemars qui sont des rêves qui surviennent durant la période du sommeil paradoxal (sommeil à mouvements oculaires rapides). Parfois, une image effrayante peut apparaître, comme des araignées ou d'horribles personnages. Cependant, contrairement à quelqu'un qui se réveille d'un cauchemar terrifiant, la personne qui souffre de terreurs nocturnes ne se réveille pas durant l'épisode et les souvenirs qu'elle en garde peuvent varier selon la personne.  Les enfants souffrent plus souvent de terreurs nocturnes, bien qu'ils aient tendance à s'en détacher. Les terreurs nocturnes chez les adultes sont souvent associées à un trouble mental, comme le trouble bipolaire ou la dépression.  

Simulez-vous vos rêves pendant votre sommeil? Nos cerveaux travaillent fort pour créer un milieu sûr pour rêver à des choses fantastiques. Quand on dort et qu'on entre progressivement dans la phase de rêves, soit la phase de sommeil à mouvements oculaires rapides ou sommeil paradoxal, les signaux nerveux ferment la plupart de nos fonctions motrices. Cette paralysie temporaire nous empêche de tomber de notre lit quand, par exemple, nous rêvons que nous roulons en bas d'une colline. Toutefois, les personnes qui souffrent d'un trouble du comportement en sommeil paradoxal peuvent bouger leurs membres pendant qu'elles rêvent et donner des coups de poing, des coups de pied, s'agripper ou encore bondir. Contrairement aux terreurs nocturnes, les gens qui éprouvent ce type de trouble peuvent parfois se souvenir de ces rêves pénétrants en se réveillant le lendemain.

L'idée de simuler ses rêves peut à première vue paraître amusante, mais ce type de trouble peut être dangereux (en particulier pour la personne qui dort à côté) et aussi être indicateur d'un problème sous-jacent. En cas de symptômes de trouble du comportement en sommeil paradoxal, il est préférable d'en parler à son médecin, car ce type de symptôme se produit souvent chez les personnes atteintes de maladie neurodégénérative comme la maladie de Parkinson.

Prises isolément, les activités parasomniaques peuvent être relativement sans danger ou tout au plus faire le sujet d'une belle conversation. Toutefois, chacun de ces événements de sommeil peut être suffisant pour nuire à la qualité globale du sommeil et donc à la santé et à la sécurité en général. Si vous êtes dans cette situation, tenez un journal de vos activités durant votre sommeil. Demandez à votre conjoint, à un membre de votre famille ou à votre compagnon de chambre de vous avertir de vos comportements de sommeil inhabituels dont il est témoin. Vérifiez auprès de votre médecin s'il peut vous aider à retrouver un sommeil tranquille.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Pas-si-facile-de-bien-dormir