Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

S'amuser au soleil

© 1996-2014 MediResource Inc.

La plupart des gens adorent les journées chaudes et ensoleillées où ils peuvent profiter du plein air en prenant un bain de soleil. Mais le soleil est une bonne chose dont il ne faut pas abuser : les effets d'une exposition excessive peuvent passer inaperçus jusqu'à des années plus tard, lorsque, comme ces quelque 80 000 Canadiens chaque année, vous découvrez que vous avez le cancer de la peau. Heureusement, sur les 20 cas de cancer de la peau diagnostiqués, 19 sont des formes moins agressives, des carcinomes basocellulaires ou carcinomes spinocellulaires, qui sont assez faciles à traiter. Cependant, 6 % de ces cancers sont des mélanomes, une forme plus grave de cancer cutané qui peut se propager aux autres parties du corps.

Bien connaître votre peau

Il est important de connaître votre peau ainsi que les signes du cancer cutané. Si vous remarquez des taches ou des marques inhabituelles sur votre peau, surveillez-les de près. Les cancers cutanés les plus courants (baso- et spinocellulaires) peuvent prendre la forme d'un petit bouton rouge ou de couleur chair. Les mélanomes, plus dangereux, apparaissent généralement comme une tache qui semble changer de couleur ou de taille. Quand devez-vous consulter un médecin au sujet d'une tache ou d'un grain de beauté? Il suffit de vous souvenir des critères ABCD :

  • Asymétrie : La tache n'est pas ronde.
  • Bordure : Les bordures ne sont pas régulières, elles sont inégales et festonnées.
  • Couleur : La couleur peut être inégale sur la tache; elle peut changer ou sembler très différente de celle des autres taches ou grains de beauté sur votre corps.
  • Diamètre : Les taches cancéreuses présentent généralement un diamètre supérieur à 6 mm (la taille d'un pois ou d'une efface au bout d'un crayon).

Protéger les enfants dès leur jeune âge

Le cancer de la peau est souvent causé par l'exposition de celle-ci au rayonnement ultraviolet solaire. Plus vous avez été exposé au soleil au cours de votre vie, plus élevé est votre risque de cancer.

On estime que chaque personne reçoit jusqu'à 80 % de son exposition totale au soleil avant l'âge de 18 ans. C'est pourquoi, il est bon d'enseigner aux enfants les habitudes saines à adopter dès leur jeune âge. Un coup de soleil grave subi dans l'enfance peut accroître le risque ultérieur de cancer jusqu'à 50 %.

Les bébés de moins de six mois sont particulièrement sensibles aux éblouissements des rayons solaires et ils devraient rester complètement à l'abri du soleil. Comme ils sont trop jeunes pour les écrans solaires, on devrait les laisser à l'ombre et les couvrir autant que possible.  Les rayons solaires pouvant réfléchir des surfaces brillantes et des piscines, les bébés doivent être protégés de toutes les directions en tout temps.

Un bronzage sain, rien de plus faux

Un mythe courant veut qu'une peau qui bronze bien protège des rayons nocifs du soleil. C'est tout à fait faux ! Bien que les personnes au teint pâle et aux yeux bleus risquent davantage d'attraper un coup de soleil, et sont donc plus sensibles au rayonnement solaire, le bronzage « sain » est en réalité un effort de limitation des dégâts : il révèle les tentatives de votre corps de se protéger contre le soleil. Mais les dégâts sont déjà faits et de façon irréversible. Des années d'exposition au soleil, que ce soit à l'extérieur ou dans un salon de bronzage, finiront par laisser des marques plus tard dans la vie sous la forme de rides, de perte d'élasticité de la peau et, peut-être, d'un cancer cutané.

Le soleil, cependant, joue un rôle important dans notre santé. Source de vitamine D (nécessaire à la formation des os), le soleil nous remonte le moral. Il existe une forme de dépression, appelée troubles affectifs saisonniers (TAS), qui peut apparaître lorsque les heures d'ensoleillement sont plus courtes que les heures sombres; les personnes aux prises avec des TAS se sentent « déprimées » durant les mois d'hiver et perçoivent un regain d'énergie quand vient l'été. Alors, rester « encabané » n'est pas une bonne solution non plus.

Profitons du soleil, comme de toute bonne chose, avec modération en faisant preuve de jugement. Il s'agit en fait d'avoir du plaisir sans pour autant s'exposer aux dangers. Voici quelques règles de base :

  • Couvrez-vous lorsque cela est possible. Par une journée chaude, une jupe en coton vous protégerait mieux du soleil que des shorts, sans compter la fraîcheur sous la jupe.
     
  • Portez un chapeau. Vous mettrez ainsi le cuir chevelu, le visage, les oreilles et la nuque à l'abri des rayons solaires - ces régions sont les plus vulnérables au cancer de la peau. Un bon chapeau protégera aussi vos yeux des puissants rayons solaires.
     
  • Enduisez-vous d'écran solaire au moins 20 minutes avant d'aller dehors, même si le soleil ne semble pas particulièrement intense, ou s'il est nuageux. Ne prenez pas de chances, le rayonnement ultraviolet nocif peut quand-même traverser les nuages. Votre écran solaire doit offrir un FPS (facteur de protection solaire) d'au moins 15 et filtrer à la fois les rayons UVA et UVB. Suivez les directives d'application et remettez-en régulièrement durant la journée, surtout après avoir nagé ou transpiré, même si l'étiquette du produit affirme qu'il est à l'épreuve de la sueur et de l'eau. Demandez à votre pharmacien ou à votre médecin quel filtre solaire ils recommandent et son mode d'emploi. N'oubliez pas que vos lèvres, oreilles, nez et orteils peuvent brûler aussi facilement que n'importe quelle autre partie exposée de votre corps, alors couvrez-les aussi d'écran solaire. Certains baumes pour les lèvres avec FPS peuvent s'acheter à la pharmacie. Pour en apprendre davantage sur le choix d'un écran solaire, lisez l'article : « Écran solaire : mode d'emploi ».
     
  • Évitez le soleil lorsqu'il est au plus intense, c'est-à-dire entre 11 h et 16 h. Faites des activités à l'intérieur pendant cette période, si possible.
     
  • Si vous appliquez d'autres produits sur la peau, vérifiez avec votre pharmacien lequel se met en premier. Par exemple, les insectifuges doivent être appliqués au moins 15 minutes après l'écran solaire.
     
  • Si vous prenez des médicaments d'ordonnance, comme des crèmes pour la peau ou des médicaments contre l'hypertension, vérifiez s'ils peuvent vous rendre plus sensible au rayonnement solaire. En cas de doute, consultez votre pharmacien.

Si vous attrapez un coup de soleil malgré toutes les précautions , les soins sont les mêmes que pour toute autre brûlure :

  • Appliquez des compresses mouillées et froides pendant 24 à 48 heures.
  • Ne mettez pas de crèmes sur les lésions pendant les deux premiers jours.
  • Buvez beaucoup d'eau pour ne pas être déshydraté.
  • Prenez des analgésiques sans ordonnance comme l'acétaminophène ou l'ibuprofène pour soulager les douleurs légères causées par les brûlures.

Les brûlures très graves, qui entraînent la formation de bulles ou d'ampoules, sont généralement soignées dans une clinique, à l'aide de pansements. Si vous n'êtes pas certain de la gravité de vos brûlures, faites-vous examiner. Ne crevez pas les ampoules vous-même car des soins inappropriés peuvent entraîner une infection cutanée.

Pour en savoir plus, lisez notre fiche d'information sur les coups de soleil.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prudence-au-soleil