Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Vrai ou faux : combler vos besoins de sommeil

© 1996-2014 MediResource Inc.

Vrai ou faux : Vous pouvez rattraper un manque de sommeil
Vrai!
Vous dormez moins d'heures qu'à l'habitude, et voilà que vos heures de sommeil manqué s'additionnent pour former une dette de sommeil. Pas étonnant que vous ressentez de la somnolence durant le jour. Disons que, normalement, vous avez besoin de 8 bonnes heures de sommeil par jour mais, pendant une semaine, vous devez veiller 2 heures de plus chaque soir pour étudier. Vous arriverez certainement à remettre vos travaux à l'heure, mais vous vous sentirez plus somnolent compte tenu de votre dette de sommeil de 14 heures. Tôt ou tard, votre corps exigera que vous régliez une partie de la dette. Bien, vous pouvez remettre ces heures « empruntées » en dormant plus longtemps et, une fois votre dette remise, votre apathie s'en trouvera également réduite.

Vrai ou faux : Votre besoin de sommeil diminue avec l'âge
Faux!
Vos besoins de sommeil diminuent légèrement après votre enfance et votre adolescence, mais une fois que vous avez atteint l'âge adulte, vos besoins resteront à peu près les mêmes. La perception selon laquelle les personnes âgées dorment moins est plutôt erronée. En réalité, ce sont leurs habitudes de sommeil qui changent, mais pas nécessairement le nombre d'heures qui y sont consacrées. À mesure qu'ils vieillissent, les gens ont tendance à se coucher plus tôt le soir pour se lever plus tôt le matin et à prendre de petits sommes plus fréquemment durant la journée. Le sommeil pourrait devenir plus « fragile » avec l'âge, c'est-à-dire que l'endormissement et le maintien du sommeil se révèlent plus difficiles et la durée du sommeil profond (REM) diminue.

Vrai ou faux : Compter les moutons aide à s'endormir
Vrai et pas vrai!
L'exercice mental qui consiste à imaginer un troupeau de moutons sautant un par un par-dessus une barrière est censé aider certaines personnes à s'endormir. Cette pratique s'est répandue au cours du dix-huitième siècle, croit-on, mais les sciences modernes – ou le raccourcissement de notre durée d'attention – semblent remettre en question cette technique. Dans une étude menée à la Oxford University, on a demandé à un groupe de 50 insomniaques d'essayer de s'endormir en comptant les moutons, en évoquant mentalement une scène relaxante ou en pensant à tout ce qu'ils voudraient. Ceux qui évoquaient une scène relaxante se sont endormis 20 minutes plus vite que ceux qui imaginaient des moutons ou avaient d'autres pensées. Il semble que les moutons bondissants ne pouvaient capter l'attention de certaines personnes assez longtemps pour pouvoir les endormir. Hmm, et si votre scène relaxante est composée de moutons?

Vrai ou faux : La somnolence vers le milieu de l'après-midi est un signe de manque de sommeil
Faux!
La somnolence diurne peut révéler un manque de sommeil, mais il est tout à fait naturel d'avoir une baisse d'énergie dans l'après-midi. Eh oui, la sieste se fonde sur des raisons scientifiques! Notre corps est régi par une horloge biologique toute la journée, et il y a des hauts et des bas dans notre cycle veille-sommeil. Il est reconnu que les adultes ressentent la plus forte somnolence à deux moments de la journée : entre 2 et 4 heures du matin et entre 13 et 15 h (avec certaines variations, selon que vous êtes une « personne matinale » ou une « personne nocturne »). Cette somnolence varie en intensité toutefois, en fonction du sommeil que vous avez eu. Si vous ressentez une somnolence irrésistible en début d'après-midi, ce peut être le signe que vous manquez de sommeil. (Si vous êtes somnolent entre 2 et 4 heures du matin, êtes-vous surpris? Il est temps de vous coucher!)  

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-vrais-et-faux-du-sommeil