Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Faits saillants sur l’érable

Tous deux sont sucrés et collants. Mais les similarités s’arrêtent là : les sirops d’érable et de table sont en effet bien différents. Voyez pourquoi l’un est plus méritoire que l’autre.

Érable, vous dites? – Seul le vrai sirop d’érable peut se vanter d’être 100 % naturel puisqu’il est produit à partir d’un seul ingrédient : la sève d’érable. Le sirop de table, lui, est élaboré avec du sirop de maïs, des arômes artificiels et des agents de conservation, sans la moindre trace de véritable érable.

Apport nutritif – Le sirop de table contient très peu d’éléments nutritifs – qu’ils soient vitamines ou minéraux –, mais beaucoup de sucres ajoutés, soit jusqu’à 8 g par cuillère à table. Pour sa part, le sirop d’érable fournit, en plus de sa teneur élevée en sucres naturels, 100 % des besoins quotidiens en manganèse ainsi qu’une dose appréciable de riboflavine et de zinc (par portion de 60 ml).

Goût – Le sirop de table est parfois offert en différentes saveurs, comme « beurre » ou « cassonade », qui sont hélas toutes artificielles. Le sirop d’érable se décline en 3 catégories de saveur et couleur naturelles : le Canada no 1 (subdivisée en tons « extra-clair », « clair » et « médium »), au goût allant de léger à plus affirmé, le Canada no 2, ambré et au goût caramélé, et finalement le Canada no 3, bien foncé et au goût prononcé, surtout utilisé dans l’industrie alimentaire.