Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.


Le VPH (virus du papillome humain) est une infection transmissible sexuellement (ITS) très courante, mais évitable. Apprenez à vous en protéger.

À propos de l'affection - VPH (Virus du papillome humain)

Le VPH (virus du papillome humain) est une infection transmissible sexuellement très courante à l'origine de presque tous les cancers du col de l'utérus et des verrues génitales, mais il peut aussi causer des cancers de la gorge, de la bouche, du pénis, de l'anus et du vagin. Le virus du papillome humain comporte des souches (types) nombreuses et variées. Certaines souches sont plus susceptibles de provoquer des verrues génitales tandis que d'autres sont plus fréquemment responsables d'un cancer.

La plupart des personnes touchées ne manifesteront aucun symptôme et ne sauront pas qu'elles sont infectées. Heureusement, le plus souvent leur système immunitaire interviendra en éliminant l'infection, mais pour un petit pourcentage de personnes, les infections à VPH mèneront au cancer.

Suis-je à risque?

Le VPH est très banal. On estime qu'à peu près 75 % des adultes sexuellement actifs contracteront au moins une infection à VPH. Le virus se propage par contact peau à peau possiblement durant des relations sexuelles vaginales, orales, ou anales et d'autres rapports intimes avec des personnes infectées.

C'est un risque qui guette toute personne qui a eu des rapports sexuels. Les personnes qui ont eu de nombreux partenaires sexuels sont plus susceptibles d'être contaminées par le virus. De plus, le nombre d'anciens partenaires sexuels de votre partenaire est un facteur qui influe aussi sur votre risque.

Comment me protéger

La vaccination est l'une de vos meilleures mesures de protection contre le VPH. L'administration d'un vaccin vise à stimuler les mécanismes de défense de votre organisme contre le virus et à éloigner la possibilité d'une infection. Il existe 3 vaccins disponibles : ceux-ci conviennent tous aux femmes mais seulement 2 d'entre eux sont adaptés aux hommes. Les vaccins couvrent des souches virales différentes et ils ne peuvent offrir une protection que contre les souches qu'ils contiennent. Même si vous avez déjà subi une infection par le VPH, vous tirerez parti d'une vaccination puisqu'elle pourra vous protéger contre d'autres souches susceptibles de vous infecter maintenant.

Au Canada, des programmes de vaccination contre le VPH subventionnés par l'État, et destinés à des jeunes filles d'âge scolaire, ont été créés il y a environ 10 ans. Cependant, seules les jeunes filles appartenant à une tranche d'âge spécifique y étaient admissibles. Cela signifie qu'un grand nombre de ces jeunes femmes qui avaient alors dépassé l'âge limite prévu par ces programmes, sont aujourd'hui des femmes qui pourraient quand même tirer parti du vaccin contre le VPH. Les bienfaits de la vaccination s'étendent aussi aux hommes puisqu'elle les aident dans la prévention des cancers de l'anus et des verrues génitales dont le VPH est responsable. Des provinces ont récemment commencé à offrir des programmes de vaccination contre le VPH subventionnés par l'État à l'intention des garçons.

Des études ont montré que ces vaccins sont très efficaces pour la prévention des infections par le VPH. Les 3 vaccins fournissent une protection contre les souches les plus fréquemment responsables d'un cancer du col utérin, mais tous ne vous protégeront pas contre les verrues génitales. Les vaccins qui vous défendent contre les verrues génitales englobent les souches qui causent environ 90 % des verrues génitales. Un professionnel de la santé peut vous indiquer quel vaccin vous convient le mieux.

Il est important de noter qu'une dose unique ne suffit pas. Les 3 vaccins utilisés pour vous protéger contre les infections par le VPH doivent être administrés en 2 ou 3 injections pour un maximum d'efficacité. Il est extrêmement important que vos vaccins soient inoculés conformément au calendrier établi par votre fournisseur de soins de santé.

Nous savons que dans votre vie bien remplie, il pourrait vous être difficile de trouver le temps de vous faire vacciner. Nous pouvons vous aider. Nos pharmaciens effectuent une formation spécialisée en injection qui leur permet de vous procurer l'expérience de vaccination qui vous convient - sans rendez-vous.*

Une autre mesure de protection contre le VPH est un comportement sexuel sans risque. Même les personnes vaccinées devraient adopter la pratique de rapports protégés puisque les vaccins n'englobent pas toutes les souches de VPH. Les préservatifs ne peuvent pas vous protéger complètement contre le VPH, puisque ceux-ci ne recouvrent pas toute la peau de la région génitale. Cependant, les préservatifs sont fortement conseillés, car ils peuvent vous aider à éviter d'autres ITS. De plus, les femmes qui ont été vaccinées contre le VPH devraient quand même se soumettre régulièrement à un examen de dépistage du cancer du col utérin au moyen du frottis de Papanicolaou.

*Les vaccins et les coûts applicables varient d'une province à l'autre. Une ordonnance est requise. Des honoraires peuvent s'appliquer.

Références :

      1. Hibberd, P. Patient education: Adult vaccines (Beyond the Basics). https://www.uptodate.com/contents/adult-vaccines-beyond-the-basics. Accessed April 4, 2018.

      1. Human papillomavirus (HPV). Government of Canada. https://www.canada.ca/en/public-health/services/diseases/human-papillomavirus-hpv.html. Accessed April 4, 2018.

      1. Canada's Provincial and Territorial Routine (and Catch-up) Vaccination Programs for Infants and Children. https://www.canada.ca/en/public-health/services/provincial-territorial-immunization-information/provincial-territorial-routine-vaccination-programs-infants-children.html. Accessed April 19, 2018.

    1. Shapiro, G, et al. (2016) Including males in Canadian human papillomavirus vaccination programs: a policy analysis. CMAJ. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5008935/. Accessed April 19, 2018.