Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Comment nos rêves se produisent-ils?

© 1996-2014 MediResource Inc.

Quelques-uns de ces scénarios ne sont sans doute pas sans évoquer quelque chose : voler, tomber, grimper trop haut ou avoir peur en hauteur, essayer d'échapper à une menace en s'enlisant dans des sables mouvants, embrasser un étranger mystérieux ou un collègue, apparaître soudain dans votre classe de deuxième année pour ensuite se faire balayer par une tornade. Comment en arrivons-nous là? Comment nos rêves se produisent-ils?

Avant tout, nous devons nous endormir bien sûr. Les scientifiques croient que l'adénosine, un composé naturel, s'accumule dans notre sang durant nos heures de veille, et nous ferait sombrer dans le sommeil. Progressivement, la fréquence cardiaque et respiratoire ralentit et tous les muscles du corps se détendent de plus en plus.

Au bout d'environ 90 minutes, après que la plupart d'entre nous soient tombés dans le sommeil profond, ou sommeil à ondes lentes, nous entrons dans un cycle de sommeil caractérisé par des mouvements oculaires rapides, appelé sommeil paradoxal. Le sommeil paradoxal est la période la plus vivante de notre sommeil durant laquelle les rêves sont très fréquents.

Le corps se repose encore en majeure partie durant le sommeil paradoxal, mais le cerveau reste presque aussi actif qu'en période de veille. Les signaux moteurs envoyés du cerveau vers le corps sont inhibés par certains neurotransmetteurs qui, pour ainsi dire, nous paralysent temporairement. Nous sommes chanceux que ces neurotransmetteurs interviennent. Sans eux, nous serions en train de courir dans notre pyjama pour échapper à nos monstres ou encore en train d'essayer de voler. Nos yeux, cependant, restent réactifs à ces signaux. Ils vont et viennent nerveusement sous nos paupières, laissant entendre qu'une activité – les rêves – se déroule pendant notre sommeil.

On pense que les images des rêves proviennent de l'aire visuelle du cortex cérébral, la substance grise du cerveau et le centre de l'esprit pour la mémoire, la vigilance, la conscience et la pensée. Tandis que la partie de l'aire visuelle qui capte de nouvelles images s'endort avec vous, la partie qui interprète les images reste pleinement éveillée. Donc, essentiellement, votre cerveau retourne au travail, en essayant de donner un sens à tous ces petits morceaux de mémoire et d'imagination.

Paralysie temporaire, mouvements oculaires rapides, repos et activation de certaines parties de notre cerveau… pourquoi notre corps se démène-t-il autant pour nous laisser rêver? La suite…

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-reves-les-mysteres-du-sommeil