Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Consommation d’alcool en période d’allaitement : Est-ce nocif pour bébé?

Dr. Koren est le fondateur et directeur du programme Motherisk et professeur de pédiatrie, pharmacologie, pharmacie et médecine génétique de l'Université de Toronto. Il est également le titulaire de la Chaire Richard et Jean Ivey en toxicologie moléculaire de l'école de médecine Schulich de l'Université Western Ontario, où il détient le rang de professeur de médecine et de pédiatrie.

 

Si vous avez récemment accouché à terme d’un bébé en santé, et que vous l’allaitez uniquement au sein, vous vous demandez peut-être si la consommation d’alcool peut lui être nocive.

De nombreuses données probantes indiquent que la consommation d’alcool durant la grossesse expose les bébés en gestation à un risque grave et évitable. Néanmoins, certains médecins, infirmiers, conseillers en allaitement et membres de la famille indiquent encore à des mères qu’il est correct de boire de l’alcool en période d’allaitement, même si la concentration acceptable d’alcool dans le lait maternel n’a jamais été établie.

L’alcool consommé par une mère passe facilement dans le lait maternel, à une concentration similaire à celle qu’on retrouve dans son sang. Bien qu’un nourrisson soit en réalité exposé à seulement une fraction de l’alcool absorbé par la mère, il élimine l’alcool très lentement au cours des premières semaines de son existence. Des études montrent que les bébés exposés à l’alcool courent un risque de retard du développement moteur, de modifications des habitudes de sommeil, d’une baisse d’ingestion de lait et d’hypoglycémie (faible taux de sucre sanguin).

À l’heure actuelle, la possibilité d’effets nocifs de l’alcool sur la santé du nourrisson n’a pas été écartée. Toutefois, la consommation occasionnelle ne justifie pas l’interruption de l’allaitement, car ses bienfaits sont nombreux et largement reconnus. Cependant, jusqu’à l’établissement d’une concentration d’alcool dans le lait maternel sans danger pour le nourrisson, il est préférable d’éviter le passage d’alcool dans le lait maternel. Il est donc tout indiqué pour les mères qui allaitent de retarder l’allaitement jusqu’à ce que l’alcool soit complètement éliminé du lait maternel.

Les lignes directrices précédemment utilisées afin de déterminer la durée requise pour l’élimination de l’alcool dans le lait maternel n’étaient que des estimations sommaires fondées sur le nombre de consommations ingérées. En tenant également compte du poids de la mère, qui a un effet sur la concentration d’alcool dans le lait maternel, il est possible d’estimer plus précisément pendant combien de temps une mère devrait retarder la prochaine tétée.

Pour vous aider, l’équipe de Motherisk a créé un tableau qui indique aux mères qui allaitent combien de temps il faut pour éliminer complètement l’alcool dans le lait maternel. La durée varie selon le poids de la mère et le nombre de consommations absorbées. Si vous planifiez soigneusement votre calendrier d’allaitement et attendez que l’alcool soit complètement éliminé de votre lait maternel, vous vous assurez de ne pas exposer votre nourrisson à l’alcool.

Remerciements

Cette étude a été réalisée grâce au soutien de l’Association des brasseurs du Canada et du Research Leadership for Better Pharmacotherapy during Pregnancy and Lactation.

Copyright © 2011 The Hospital for Sick Children, Toronto (Ontario) Canada. Tous droits réservés.

Les renseignements contenus dans cette page Web sont fournis à titre éducatif seulement; ils ne constituent aucunement des conseils médicaux et ne devraient pas être utilisés comme outil diagnostique ni remplacer les conseils de votre médecin. Consultez votre médecin pour déterminer la justesse ou la pertinence des renseignements par rapport à votre situation et avant de prendre toute décision concernant un traitement ou un médicament. L’information est jugée fiable au moment de son affichage. Néanmoins, Motherisk ou l’Hospital for Sick Children ne peuvent garantir la qualité, la justesse, l’exhaustivité, l’à-propos ni la pertinence de l’information fournie. La référence à un produit ou à un service ou leur mention ne signifie pas que Motherisk ou l’Hospital for Sick Children ou Shoppers Drug Mart appuient ce produit ou service.