Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Éviter le parentage compétitif

Les experts le disent : maman et papa sont différents dans leur rôle de parent. En majeure partie, leurs ressemblances l’emportent sur leurs différences, mais à certains égards, on ne pourrait jamais confondre maman et papa.

La bonne nouvelle est que bébé bénéficie de ces différences. Tant les mères que les pères ont plein de choses à offrir aux enfants, même s’ils ne sont pas toujours d’accord.

Les mères prennent plus soin de bébé et les pères jouent davantage avec eux. Les avantages des soins « féminins » sont évidents, tandis que la valeur du jeu est souvent négligée. De manière stéréotypée, le jeu « masculin » (soulever bébé ou le lancer doucement dans les airs, ou le remuer dans tous les sens par terre) aide les bébés à prendre conscience de leur corps et à développer leur coordination et leur force, et permet de créer des liens avec papa.

La mère et le père s’expriment différemment. Maman répète plus souvent, pose davantage de questions et explique plus. Papa verbalise moins et peut être plus autoritaire dans son expression. Les bébés bénéficient des deux formes d’interactions verbales, particulièrement lorsqu’ils grandissent et développent leurs aptitudes langagières.

Les mères sont plus prévisibles, les pères spontanés. Les bébés découvrent que maman prend soin d’eux et leur offre réconfort, douceur, douces paroles et câlins. Et que papa… eh bien, il peut aussi offrir ces choses, mais il peut tout aussi bien faire une grimace, chatouiller ou s’engager dans une petite lutte enjouée.

Des études montrent que le comportement des pères envers leurs enfants tend à être plus imprévisible. Ceci a l’avantage d’exposer bébé à une diversité d’interactions et à une imprévisibilité occasionnelle, ce qui contribue à développer la tolérance et facilite l’adaptation au changement (comme dans des situations qui sortent de la routine des images, des odeurs et des sons de la maison).

Accepter la différence. En fin de compte, les rôles parentaux typiquement maternels ou paternels ont tous deux beaucoup à offrir aux bébés. Les bambins et les enfants bénéficieront de l’exposition à ces deux styles différents – mais autant aimants l’un que l’autre. Il faut résister à la tentation de « corriger » le rôle de notre partenaire ou de chercher à ce que son style reflète le nôtre. Célébrez la différence; bébé lui, le fait.