Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Facteurs déclencheurs : comprendre les causes des ulcères

© 1996-2014 MediResource Inc.

Il existe deux causes principales d'ulcères peptiques : la bactérie Helicobacter pylori et la prise d'AAS  (Aspirin®) et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens.

La bactérie Helicobacter pylori est responsable de la majorité des ulcères (entre 50 et 70 % des ulcères duodénaux et entre 30 et 50 % des ulcères gastriques). On estime que la bactérie se trouve dans l'estomac d'à peu près la moitié de la population mondiale. La bactérie peut se répandre dans la couche de mucus qui protège l'estomac et l'intestin grêle et l'endommager. Tous les porteurs de la bactérie ne souffrent pas d'ulcères pour autant.

L'utilisation d'AAS (Aspirin®) et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l'ibuprofène et le naproxène, peut causer des ulcères. Les AINS bloquent les substances chimiques naturelles appelées prostaglandines qui peuvent réparer les cellules endommagées de la couche protectrice. À la longue, cette dernière se trouve affaiblie et moins capable d'assurer son rôle de protection pour les parois gastriques et intestinales. L'utilisation régulière et prolongée d'AAS et d'autres AINS (contre les douleurs de l'arthrite, par exemple) augmente le risque d'ulcères. Parce que les AINS sont des analgésiques (anti-douleur), ils peuvent masquer l'inconfort provoqué par les ulcères.

Le tabagisme est un autre facteur qui contribue à l'apparition d'ulcères, fait obstacle à la cicatrisation de ceux-ci et entraîne des complications (comme les saignements). Le mécanisme exact n'est pas encore connu, mais l'on croit que le tabagisme bloque les prostaglandines qui aident à réparer les cellules endommagées de la couche protectrice. Il se peut aussi que le tabac rende le milieu gastrique plus susceptible à l'action de la bactérie Helicobacter pylori, responsable des ulcères. L'abus d'alcool peut aussi augmenter les risques d'ulcères.

Certaines personnes affichent des facteurs de risques qui peuvent les rendre plus vulnérables aux ulcères peptiques causés par les AINS. Si vous prenez un AINS et que vous affichez un des facteurs de risques suivants, votre médecin peut vous recommander un médicament qui protège votre estomac (comme le misoprostol) ou un médicament antiacide (comme l'oméprazole, le pantoprazole, le lansoprazole, l'esoméprazole et le rabéprazole). Voici les facteurs de risques en question :

  • âge supérieur à 50 ans;
  • antécédents d'ulcères (y compris les antécédents familiaux d'ulcères);
  • prise d'AINS à fortes doses ou de plusieurs AINS;
  • usage de corticostéroïdes (comme la prednisone);
  • usage d'anticoagulants comme l'AAS ou la warfarine;
  • troubles de la coagulation sanguine (comme l'hémophilie);
  • maladies chroniques touchant un organe important (comme la maladie du cœur);
  • tabagisme sévère (plus de 10 cigarettes par jour);
  • infection par H. pylori;
  • mauvaise santé générale.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Ulceres-peptiques