Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Glaucome

© 1996-2014 MediResource Inc.

Après le diabète, le glaucome est la deuxième cause de cécité en Amérique du Nord. Le glaucome est une lésion du nerf optique (le nerf transmettant des renseignements de l'œil au cerveau). Ce dommage résulte d'une accumulation de liquide dans le globe oculaire. Il existe deux types de glaucome : le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé.

La partie frontale de l'œil est remplie d'un liquide transparent qui la maintient dilatée tout en lui fournissant de l'oxygène et des éléments nutritifs. Ce liquide, constamment produit par une glande située derrière la paupière supérieure, s'écoule normalement dans la zone appelée bande trabéculaire qui présente des trous minuscules derrière la paupière inférieure. Dans le glaucome, la production du liquide se fait normalement, mais il ne peut pas s'écouler hors de l'œil. Il en résulte une pression croissante dans l'œil, et plus précisément sur le nerf optique. Les cellules nerveuses sont graduellement privées de leur approvisionnement sanguin et finissent par mourir. Les nerfs extérieurs sont atteints en premier, de sorte que la perte de la vue commence dans la région périphérique pour évoluer vers un rétrécissement concentrique du champ visuel et former une « vision tubulaire » qui aboutit en cécité. Ce rétrécissement est souvent imperceptible au début et généralement indolore. Aussi, le glaucome est souvent assez avancé au moment du dépistage. La seule exception est une forme aiguë sévère de glaucome à angle fermé, qui est caractérisée par des nausées, des vomissements, une douleur sourde autour de l'oeil et une vision diminuée.

Si le glaucome est traité assez tôt, on peut vraiment éviter la perte de la vue ou réduire les lésions au minimum. Étant donné l'absence de symptômes précurseurs, il est vital de vous faire examiner les yeux régulièrement, surtout si vous présentez l'un des facteurs de risque ci-après :

  • des antécédents familiaux de glaucome,
  • des liens de descendance africaine,
  • une myopie,
  • une blessure aux yeux dans le passé,
  • une pression artérielle élevée,
  • un diabète,
  • un emploi prolongé de la prednisone, de la cortisone ou d'autres corticostéroïdes.

Les adultes devraient se faire examiner les yeux tous les ans, ou tous les deux ans, jusqu'à ce qu'ils atteignent 65 ans. Ensuite, ils devraient se soumettre à un examen annuel. Cependant, si vous présentez l'un des facteurs de risque précités, vous devriez consulter votre spécialiste des yeux aussi souvent qu'il vous le recommande. Lors de l'examen, l'optométriste mesure la pression dans l'œil, vérifie la vision périphérique ainsi que le nerf optique pour y déceler des signes de lésions. S'il soupçonne un glaucome, il vous orientera probablement vers un ophtalmologue (médecin spécialisé dans les troubles oculaires) pour un traitement. En général, un glaucome se soigne au moyen des gouttes oculaires qui aident à abaisser la pression dans l'œil. Dans certains cas, on peut avoir recours à la chirurgie.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Votre-sante-oculaire