Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

L'autisme : la voie qui mène du soupçon au diagnostic

© 1996-2014 MediResource Inc.

En tant que parent, vous devriez observer votre enfant et noter si un comportement déjà acquis commence à régresser. Si tel est le cas, vous devriez en parler au médecin de votre enfant aussitôt que possible. Il y a 3 domaines principaux sur lesquels vous devriez vous concentrer si vous soupçonnez que votre enfant est peut-être atteint d'un trouble du spectre autistique (TSA) :

  • les difficultés sociales comme l'absence de contact visuel et le fait de ne pas répondre à votre stimulation et de toujours vouloir être seul ;
  • les difficultés du comportement, comme se balancer, battre les bras, pleurer, rire sans raison ou faire des crises de façon répétitive ;
  • les perturbations du langage, comme le fait de ne pouvoir faire des phrases, d'avoir un ton monotone ou chantant ou de cesser progressivement de parler.

De plus, le Canadian Autism Intervention Research Network (CAIRN) [Réseau canadien de recherche sur l'intervention relative à l'autisme] a réuni certains critères pour les guides de pratique clinique indiquant en quoi devrait consister le processus d'évaluation physique. Pour établir le diagnostic, le médecin de votre enfant peut vous poser les questions ci-après qui figurent dans le guide de pratique clinique :

  • les dimensions de la tête de votre enfant ont-elles augmenté ou diminué?
  • avez-vous l'impression que les habitudes de sommeil de votre enfant deviennent plus erratiques, que votre enfant éprouve de la difficulté lorsqu'il va aux toilettes ou qu'il a de la difficulté à contrôler sa vessie?
  • vous semble-t-il que votre enfant commence à avoir de la difficulté à entendre ou à voir?
Vous pouvez utiliser ces questions avant de consulter votre médecin pour vous aider à observer votre enfant de plus près et savoir quoi dire au médecin de votre enfant.

Comme l'autisme est une affection complexe qui se manifeste par une grande variété de symptômes de sévérité variable, il peut être difficile d'établir un diagnostic. Si votre médecin confirme que votre préoccupation au sujet de l'autisme est fondée, il vous orientera, ainsi que votre enfant, vers des spécialistes qui organiseront une série d'analyses complètes de dépistage de l'autisme afin d'établir un diagnostic. Ces analyses dépendront de l'âge de votre enfant. Il est possible de détecter les signes précoces de l'autisme des jeunes enfants, même s'ils n'ont que 18 mois et de faire tester votre enfant.

Si le diagnostic d'autisme n'est pas posé pour votre enfant, il se peut que votre médecin désire exclure la possibilité d'autres troubles de santé mentale ou de désordres génétiques s'accompagnant de symptômes semblables à ceux des TSA. Parmi ceux-ci, on retrouve : le syndrome de Landua-Keffler (SLK), la phénylcétonurie, la sclérose tubéreuse et le syndrome de fragilité du chromosome X.

Si un diagnostic d'autisme est porté à l'endroit de votre enfant, essayez de rester calme, prévoyez les prochaines étapes et reconnaissez qu'il s'agit d'une étape positive qui permettra d'aider votre enfant. Plutôt que de concentrer votre énergie en peur et en anxiété, essayez de la canaliser de façon positive pour amener votre enfant sur la voie du traitement.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Quentend-on-par-autisme