Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Les probiotiques pourraient-ils aider les bébés qui souffrent de coliques?

Lorsqu’ils pensent aux premières semaines de leur nouvelle vie, les futurs parents s’imaginent souvent un bébé au sommeil paisible et des périodes de jeux et de câlins lorsque celui-ci est éveillé. Toutefois, dans la réalité, la plupart des parents de nouveau-nés doivent composer avec des heures de pleurs inconsolables et des bébés extrêmement irritables.

Les coliques du nourrisson se traduisent par des pleurs excessifs, de l’irritabilité ou des gaz; elles ne sont pas liées à un problème de santé et touchent environ un bébé âgé de moins de six mois sur quatre. Les bébés qui souffrent de coliques peuvent pleurer ou être irritables pendant des heures, habituellement le soir, et rien n’arrive vraiment à calmer leurs épisodes de pleurs ou d’irritabilité.

Malheureusement, la cause précise des coliques du nourrisson demeure un mystère. Selon les théories qui prévalent à l’heure actuelle, il se pourrait qu’elles soient attribuables à une allergie aux protéines du lait de vache provenant du régime alimentaire de la mère, à l’immaturité du tube digestif du bébé qui entraîne des difficultés digestives ou encore aux liens affectifs inadéquats entre la mère et son bébé. Fait important, aucune des tentatives visant à trouver un remède efficace contre les coliques du nourrisson ne s’est révélée utile. Heureusement, les nourrissons cessent de se plaindre au bout de quelques mois.

Au fil des ans, plusieurs approches pharmaceutiques et non médicamenteuses ont été mises à l’épreuve. Jusqu’à présent, aucune d’entre elles n’a été couronnée de grand succès, même si l’on a pu observer des réussites dans le cadre de certains essais.

La siméthicone, un composé tensio-actif, a montré des avantages potentiels contre les symptômes des coliques par rapport au placebo (faux médicament) dans le cadre de certains essais, mais pas tous.

Le médicament appelé dicyclomine, qui réduit les spasmes (contractions) de l’intestin, a semblé atténuer les symptômes des coliques dans le cadre de plusieurs essais. Cependant, contrairement au placebo, on a observé des cas de somnolence, de constipation et de diarrhée avec celui-ci. Des effets secondaires plus graves mais rares, y compris l’apnée (arrêt de la respiration), des crises d’épilepsie et la perte de conscience, ont aussi été signalés. Récemment, les médecins utilisent plus souvent des médicaments contre le reflux.

Vous pouvez discuter de ces diverses options avec le médecin de votre bébé.

Plusieurs médecins suggèrent des interventions alimentaires, la plus courante consistant à éviter le lait de vache. Toutefois, cette solution n’a pas, elle non plus, mené à des résultats concluants.

Dernièrement, en Italie, des médecins ont évoqué que l’utilisation de probiotiques pourrait permettre de prévenir les coliques du nourrisson ou d’en atténuer les symptômes, car certaines données tendent à indiquer qu’un déséquilibre de la flore bactérienne intestinale des nourrissons pourrait être en cause. Voici l’explication de la théorie : un équilibre sain de bonnes bactéries dans l’intestin est essentiel au maintien d’une bonne santé. Les nouveau-nés sont dépourvus de toute forme de bactéries; lorsqu’ils passent par la filière pelvigénitale, ils entrent en contact avec un mélange de bactéries provenant de leur mère. Cependant, il est possible que dans bien des cas, l’intestin du nourrisson ne soit pas suffisamment exposé à de «bonnes bactéries», telles que la lactobacilli, mais plutôt à une trop grande quantité de «mauvaises bactéries», telles que l’E. coli, ce qui pourrait entraîner les coliques du nourrisson. Par conséquent, l’administration de probiotiques pourrait aider les bébés à atteindre le «bon équilibre» de bonnes bactéries intestinales, favorisant ainsi le renforcement de leur système immunitaire et l’amélioration de leur digestion.

L’étude italienne laisse entendre que l’administration de probiotiques renfermant la souche Lactobacillus reuteri a non seulement permis de prévenir l’apparition de coliques du nourrisson, mais a aussi écourté les pleurs des bébés qui en souffraient ainsi que les épisodes d’irritabilité et de gaz. Les probiotiques ont également permis de prévenir la constipation et la régurgitation chez les nourrissons.

Même s’il existe des données sur l’efficacité des probiotiques en vue de prévenir et d’atténuer les coliques du nourrisson, l’étude qui a été menée en Europe devra être répétée avant qu’on ne commence à traiter des millions de nourrissons par des probiotiques. Ainsi, Santé Canada et l’Hospital for Sick Children ont entrepris une étude canadienne afin de se pencher sur l’utilisation de probiotiques dans le traitement des coliques chez les nourrissons canadiens. On recrute encore des bébés qui souffrent de coliques à titre departicipants à l’étude sur l’utilisation des probiotiques contre les coliques. Si votre bébé pleure ou a des épisodes d’irritabilité ou de gaz, il pourrait y être admissible.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’étude clinique portant sur l’utilisation de probiotiques contre les coliques menée par Santé Canada et le SickKids Hospital, veuillez communiquer avec Kim Chau ou composer le 416-813-7283.

Il se peut qu’on vous mentionne que les probiotiques pourraient aider à atténuer les coliques du nourrisson, mais à l’heure actuelle, nous devons attendre des résultats supplémentaires pour le confirmer.