Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Mythes concernant l’arthrite

Mythe 1 – «L’arthrite est une maladie qui frappe les personnes âgées.»

Saviez-vous que l’arthrite est la principale cause d’incapacité chez les personnes de plus de 15 ans? L’âge n’est qu’un simple chiffre que l’arthrite ignore, car elle peut toucher n’importe qui à n’importe quel âge. Trois Canadiens sur cinq souffrant d’arthrite sont âgés de moins de 65 ans. L’arthrite figure également parmi les maladies chroniques les plus courantes chez les enfants, touchant 1 enfant sur 1 000.

Mythe 2 – «Il n’existe qu’une seule forme d’arthrite.»

Il existe plus de 100 formes différentes d’arthrite. Elles peuvent s’attaquer à une ou à plusieurs articulations, ou être auto-immunes et s’attaquer à l’ensemble du corps. Parmi les différentes formes d’arthrite figurent l’arthrose, l’arthrite rhumatoïde, le lupus, la goutte et la spondylarthrite ankylosante.

Mythe 3 – «L’arthrite n’occasionne que des courbatures et de la douleur.»

L’arthrite est la principale cause de douleur, d’incapacité physique et de recours aux soins de santé au Canada. Elle peut rendre les activités quotidiennes – s’habiller, ouvrir une porte ou même gravir des escaliers – extrêmement difficiles, voire impossibles à accomplir. Les formes inflammatoires de la maladie peuvent provoquer la destruction des articulations et des tissus mous qui les entourent, occasionnant de la douleur, une incapacité, une perte de qualité de vie et, dans des cas graves, un décès précoce.

Mythe 4 – «L’arthrite n’est pas un problème sérieux.»

L’arthrite, qui figure parmi les trois principales maladies chroniques au Canada, peut être dévastatrice, incapacitante, voire mortelle. Une des plus importantes causes d’incapacité au pays, l���arthrite entraîne une invalidité chez deux à trois fois plus de travailleurs que toutes les autres maladies chroniques. L’arthrite ne devrait donc jamais être considérée comme étant sans gravité. Son dépistage précoce peut ouvrir la voie à un traitement et à des interventions susceptibles d’en réduire considérablement les effets et d’améliorer la qualité de vie. 

Mythe 5 – «L’activité physique est mauvaise pour l’arthrite.»

L’activité physique constitue une stratégie clé de prise en charge de l’arthrite puisqu’elle protège les articulations en renforçant les muscles et les tissus périphériques. En fait, l’activité physique «nourrit» les articulations, car le cartilage utilise leurs mouvements pour absorber les nutriments et éliminer les déchets. La gestion du poids est également déterminante. Chaque livre en trop perdue entraîne une réduction qui équivaut à quatre fois la charge exercée sur l’articulation du genou au cours des activités quotidiennes.

Où puis-je trouver de plus amples renseignements sur l’arthrite?
Dirigé par le comité Ace (Arthritis Consumer Experts) et le Centre canadien de la recherche sur l’arthrite, le Réseau de diffusion sur l’arthrite (RDA) est une plateforme multimédia permettant à la collectivité arthritique de partager des nouvelles, des renseignements et des articles pour apprendre à mieux vivre avec l’arthrite. Pour de plus amples renseignements, consultez le www.guerirlarthrite.org.

Application ArthritisID pour iPhone et iPad ArthritisID est l’application gratuite sur l’arthrite la plus complète développée pour les consommateurs. Elle présente l’information la plus récente sur l’arthrite, fondée sur des preuves, afin de contribuer à dépister, à traiter et à prendre en charge cette maladie. Rendez-vous sur iTunes d’App Store pour télécharger ArthritisID.

Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter :

Comité Arthritis Consumer Experts : jointhealth.org

Centre Arthrite-recherche Canada : arthritisresearch.ca

Société de l’arthrite : arthritis.ca