Facebook
X

Vous utilisez un navigateur non pris en charge. Veuillez le mettre à niveau afin de pouvoir consulter le site shoppersdrugmart.ca.

Pourquoi nous buvons du lait et pourquoi certaines personnes ne peuvent pas en boire

© 1996-2014 MediResource Inc.

Nos rapports avec le lait commencent dès la naissance. Les petits des mammifères, y compris les bébés humains, se nourrissent du lait de leur mère. Après le sevrage, la plupart des mammifères produisent de moins en moins d'une enzyme digestive appelée lactase. Une quantité insuffisante de lactase empêche le mammifère de bien dégrader et de digérer le lactose, le sucre naturellement présent dans le lait, et il devient intolérant au lactose.

De fait, le pourcentage de personnes intolérantes au lactose est considérable, et des symptômes se manifestent dans les 30 minutes à 2 heures après la consommation de lait ou de produits laitiers (douleur à l'abdomen, ballonnement, diarrhée, gaz et nausées). Alors, pourquoi sommes-nous si nombreux à pouvoir encore boire du lait?

Selon certaines théories, cela s'expliquerait par notre origine géographique. Les taux d'intolérance au lactose sont particulièrement élevés chez les Asiatiques, les Africains, les Autochtones et les Hispaniques. Par contre, ces taux sont plutôt faibles chez les personnes issues d'Europe du Nord. Comme l'Europe du Nord connaissait peu de journées ensoleillées, les populations étaient privées de leur principale source de vitamine D. Le manque de vitamine D diminue l'absorption du calcium, un élément si important pour notre organisme. Le lait contient de bonnes quantités à la fois de calcium et de vitamine D. Il se pourrait donc qu'au fil des générations, les peuples d'Europe du Nord se soient adaptés génétiquement afin de digérer le lait et de bénéficier de ses éléments nutritifs.

Les experts se sont également demandé pourquoi les taux d'intolérance au lactose sont généralement faibles en Afrique du Nord, mais si élevés dans le reste du continent. Ils ont découvert que les peuples de cette région vivent en grande partie de l'élevage et se nourrissent le plus possible des produits de leurs animaux domestiqués. Après tout, le lait est une source abondante de protéines. Il se peut donc que les Nord-Africains, à l'instar des Nord-Européens, aient acquis une tolérance au lactose afin de tirer le maximum de bienfaits nutritionnels de leurs animaux.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-lait