Retour à l'accueil consacré au diabète

Vouloir vivre en santé

Services pharmaceutiques liés au diabète

Articles en vedette

  • VIVRE EN SANTÉ

    Tout sur le diabète

    Lecture de 4 minutes

    Au Canada, près de 2,7 millions de personnes sont atteintes de diabète, et environ 25 % des personnes atteintes de cette maladie ne savent pas qu’elles le sont.

  • VIVRE EN SANTÉ

    Diabète

    Lecture de 3 minutes

    Le diabète est caractérisé par l'incapacité de l'organisme à produire suffisamment d'insuline ou à répondre adéquatement aux effets de l'insuline.

  • MODE DE VIE

    La gestion du diabète par la nutrition et l'exercice

    Lecture de 3 minutes

    La maîtrise du diabète est étroitement liée à l’alimentation et au mode de vie. Pour obtenir des conseils utiles sur une alimentation saine et l’exercice physique, poursuivez la lecture.

  • MODE DE VIE

    Pourquoi faire de l'exercice?

    Lecture de 1 minute

    Être actif peut vous aider à maintenir un poids santé et à réduire le risque de certaines maladies, comme les maladies du cœur, l’hypertension et le diabète.

  • MODE DE VIE

    Faire plus d'exercice

    Lecture de 4 minutes

    Dix minutes ici et là, ou même un exercice modéré peuvent grandement aider la santé. Adoptez des habitudes saines, faciles à suivre.

  • MODE DE VIE

    Gardez une attitude positive face au diabète

    Lecture de 5 minutes

    Un soutien en santé mentale au bout des doigts. Programmes numériques sur la santé mentale guidés par des thérapeutes pour aider à traiter l’anxiété, la dépression et plus encore.

  • Ressources utiles

    Voir tous les articles

    FAQs

    • Gardez votre glycémie sous contrôle

      © 1996-2014 MediResource Inc.

      Des aliments à base de grains entiers et riches en fibres contribuent à abaisser votre taux de glycémie.

      Choisissez des aliments à faible teneur en sucre, ou sans sucre, car les collations et boissons à haute teneur en sucre peuvent causer une augmentation rapide du taux de glucose dans le sang.

      Consommez plus de fruits et de légumes – c'est plus facile que vous ne le croyez d'en ajouter plus à votre alimentation! Croquez dans un fruit pour la collation et ajoutez des légumes à vos repas favoris pour les rendre encore plus savoureux.

      Limitez la quantité d'aliments frits ou riches en gras. Choisissez des produits laitiers faibles en gras, des viandes maigres, de la volaille, et les substituts de la viande commes les haricots et les légumineuses. Grillez votre viande sur le barbecue ou au four plutôt que dans la poêle à frire. Enfin, cuisinez avec des quantités modérées d'huile non saturée telle l'huile d'olive, de tournesol ou de maïs.

      Si vous buvez de l'alcool, faites-en une consommation modérée. Dans la pratique, cela se traduit par :

      • pas plus de 2 boissons par jour (ou pas plus de 3 boissons dans les grandes occasions) jusqu'à un maximum de 10 par semaine pour les femmes;
      • pas plus de 3 boissons par jour (ou pas plus de 4 boissons dans les grandes occasions) jusqu'à un maximum de 15 boissons par semaine pour les hommes.

      Si vous adoptez un régime alimentaire sain et équilibré, les friandises occasionnelles à haute teneur en sucre seront inoffensives. Essayez de consommer les aliments sucrés après un repas riche en fibres.

      Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Intolerance-au-glucose

    • © 1996-2014 MediResource Inc.

      Source:

      * La Fondation des maladies du cœur et de l’AVC un partenaire caritatif AIMEZ VOUS de Shoppers Drug Mart MD

      Durant une grossesse, votre métabolisme basal (ou la quantité d'énergie/de calories que vous consommez chaque jour) augmente, et vous aurez besoin d'un apport calorifique additionnel pour soutenir l'effort requis pour le développement du fœtus. Durant le premier trimestre, la plupart des femmes n'ont pas besoin d'accroître leur apport calorifique quotidien au-delà de leur apport normal (de 1 800 à 1 900 calories par jour) à moins d'avoir à compenser parce que leur poids est sous la normale au début de leur grossesse. Cela dit, bien qu'un apport calorifique supplémentaire ne soit pas nécessaire durant le premier trimestre d'une grossesse, une alimentation équilibrée devrait faire partie de votre programme de bien-être quotidien.

      Pour combler ce besoin en calories, choisissez des aliments sains au lieu d'aliments riches en matières grasses et en sucre. Si vous êtes de celles qui aiment les friandises et les boissons sucrées, rappelez-vous que les fruits déshydratés et les jus de fruit faits à partir de concentrés, sont sucrés mais renferment des vitamines et nutriments essentiels (par opposition aux friandises sucrées). À l'occasion une portion de crème glacée peut passer, mais sachez qu'une tasse de yogourt faible en gras est un moyen plus nutritif de trouver dans votre alimentation le calcium qu'il vous faut.

      Le diabète gestationnel est un type de diabète qui survient durant la grossesse et disparaît après la naissance du bébé. Les femmes qui présentent ce trouble de santé ont un taux de glycémie très élevé qui peut être cependant contrôlé grâce à une alimentation équilibrée, des médicaments (rarement nécessaires) et une activité physique modérée.

      Le diabète de grossesse. Pendant la grossesse, le corps de la femme doit produire une quantité supplémentaire d’insuline parce que les niveaux élevés d’hormones de grossesse interfèrent avec la capacité de l’organisme à utiliser efficacement l’insuline. Si la femme ne produit pas suffisamment d’insuline, ses taux de sucre sanguin (ou glycémie) peuvent augmenter et provoquer un diabète de grossesse. Il n’existe aucun signe avant-coureur; il est donc important que les femmes fassent dépister le diabète dans le cadre des soins prénataux et qu’elles continuent de le faire vérifier tout au long de leur grossesse. Bien que le diabète de grossesse s’estompe généralement après l’accouchement, il peut faire augmenter les risques pour la mère et du bébé de souffrir de diabète plus tard au cours de leur vie. Le diabète est un facteur de risque associé aux maladies cardiovasculaires.

    • Que faire si vous souffrez d'intolérance au glucose?

      © 1996-2014 MediResource Inc.

      Vous pourriez courir le risque de développer le diabète, mais la bonne nouvelle, c'est qu'il n'est pas trop tard pour contrôler à long terme votre taux de glucose sanguin. Les études ont montré que les personnes atteintes d'intolérance au glucose peuvent prévenir ou retarder l'apparition du diabète de type 2 jusqu'à 58 % en perdant du poids et en pratiquant une activité physique régulièrement.

      Certains experts recommandent aux personnes atteintes d'intolérance au glucose de réduire leur poids de 5 % à 10 % (graduellement par une alimentation saine) et de pratiquer une activité physique (même modérée) pendant 30 minutes chaque jour. Maigrir de seulement 10 à 15 livres peut faire une énorme différence. Et le simple fait de prendre ces mesures immédiatement pourrait ramener votre taux de glucose à la normale.

      Si vous faites une intolérance au glucose, votre médecin vous conseillera sans doute d'adopter une alimentation saine, de contrôler votre poids, de pratiquer régulièrement une activité physique et si vous fumez, de cesser de fumer. Vous devriez aussi subir un test sanguin chaque année afin de mesurer votre taux de glucose à jeun et de vous assurer que vous n'êtes pas en train de devenir diabétique. Vous devriez aussi faire vérifier votre pression artérielle et votre cholestérol afin d'évaluer vos risques de développer une maladie cardiovasculaire.

      Pour maîtriser l'intolérance au glucose, il faut surtout surveiller votre alimentation. Et si vous affichez un excédent de poids, il serait utile de vous en défaire. Rappelez-vous qu'une perte de poids graduelle (environ une livre par semaine) est plus efficace que les régimes sévères ou à la mode.

      Une plus grande activité physique vous aidera à contrôler votre poids et à réduire vos risques de développer le diabète de type 2, l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux. Pas besoin de prendre part au triathlon pour contrôler votre poids : essayez la marche, le jardinage ou la danse, selon vos goûts!

      Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Intolerance-au-glucose

    • Comprendre son risque de diabète

      Pourquoi est-il important pour votre santé cardiaque de bien comprendre votre risque de diabète?

      Quels facteurs augmentent votre risque de diabète? 

      Pourquoi est-il important pour votre santé cardiaque de bien comprendre votre risque de diabète?

      Que vous soyez atteint du diabète ou non, une glycémie élevée (une teneur élevée de sucre) dans le sang représente un risque de maladie cardiaque. 

      Le diabète multiplie par deux le risque de maladie cardiaque.Connaître votre niveau de risque vous aidera à faire des choix sains qui réduiront ce risque ou qui pourront même prévenir le diabète.8 

      Quels facteurs augmentent votre risque de diabète? 

      Les principaux facteurs de risque de diabète comprennent9:

      • Votre âge
      • Vos antécédents familiaux de diabète
      • Votre groupe ethnique
      • Un surpoids (surtout autour de l’abdomen)
      • L’hypertension artérielle
      • L’hypercholestérolémie

      1. U.S. Department of Health and Human Services. National Diabetes Information Clearinghouse (NDIC). http://diabetes.niddk.nih.gov/dm/pubs/stroke/#connection, consulté le 14 novembre 2011.

        8. Agence de santé publique du Canada. Le questionnaire canadien sur le risque de diabète. http://www.phac-aspc.gc.ca/cd-mc/diabetes-diabete/canrisk/canrisk-fra.php, consulté le 22 novembre 2012.

        9. Association canadienne du diabète. Le diabète et vous. Êtes-vous vulnérable?http://www.diabetes.ca/diabetes-and-you/what/at-risk/, consulté le 22 novembre 2012.
    • Source:

      * Équipe des diététistes de Loblaw 

      En 2016, environ 11 millions de Canadiens vivaient avec le diabète ou le prédiabète[i] et l’on prévoit une hausse du nombre de cas au cours des prochaines.[ii] Près de 90 % d’entre eux souffrent de diabète de type 2 et approximativement 10 % souffrent de diabète de type 1. Le diabète de type 2 est une maladie chronique qui se caractérise par une incapacité de l’organisme à produire de l’insuline ou à utiliser adéquatement l’insuline produite. Elle peut causer un débalancement des taux de glycémie et endommager les organes, les vaisseaux sanguins ainsi que les nerfs si elle n’est pas prise en charge adéquatement.[iii]

      Plusieurs facteurs de risques entrent en ligne de compte en ce qui concerne le développement du diabète de type 2, mais un mode de vie sain, incluant de bonnes habitudes alimentaires, est nécessaire quant à la prévention et à la gestion de cette maladie chronique. Lorsqu’il est question d’une saine alimentation, l’équilibre est essentiel. Suivez les recommandations du Guide alimentaire canadien et essayez d’inclure au moins trois des quatre groupes alimentaires à vos déjeuners, dîners et soupers. Pour le dîner et le souper, essayez de remplir la moitié de votre assiette avec au moins deux sortes de légumes. Ajoutez des grains entiers et des féculents au quart de votre assiette, tels que des patates, du riz brun ou du riz sauvage, du maïs et des pâtes de grains entiers, et remplissez le dernier quart avec une viande maigre, comme le poisson ou le poulet, ou un substitut tel que le tofu, les haricots ou les lentilles.

      La taille des portions est aussi un élément important dans la préparation des repas. On a généralement tendance à s’emporter en ce qui concerne les portions de céréales, de féculents et de protéines que l’on inclut à notre alimentation. Suivez ce guide pratique durant la planification de vos repas et collations pour évaluer en un tour de main les portions recommandées des différents groupes : la grosseur d’un poing pour les fruits, les céréales et les féculents, la largeur d’une paume pour les protéines, et au moins deux poignées pour les légumes pauvres en amidons. Pour les huiles telles que les vinaigrettes, les huiles pour la cuisson, le beurre et la mayonnaise, utilisez la grosseur approximative du bout de votre pouce.

      La qualité ainsi que la quantité de nourriture que vous mangez jouent un rôle important dans la prévention et la gestion de nombreuses maladies chroniques, dont le diabète de type 2. Tentez de réduire votre apport en aliments riches en sucre ajouté, en sel, en gras trans et en gras saturé. Si vous n’avez pas reçu un diagnostic de diabète, il est tout de même important de manger de façon régulière au cours de la journée afin de contrôler le taux de glucides dans votre organisme. Pour ce faire, essayez autant que possible de ne pas sauter de repas et de ne pas jeûner pendant plus de six heures consécutives.

      [1] Diabetes Canada. Diabetes in Canada. Consulté le 16 août 2017 au : https://www.diabetes.ca/getmedia/513a0f6c-b1c9-4e56-a77c-6a492bf7350f/diabetes-charter-backgrounder-national-english.pdf.aspx

      [1] Diabetes Canada. Diabetes in Canada. Consulté le 16 août 2017 au : https://www.diabetes.ca/getmedia/513a0f6c-b1c9-4e56-a77c-6a492bf7350f/diabetes-charter-backgrounder-national-english.pdf.aspx

      [1] Diabetes Canada. Types of Diabetes. Consulté le 16 août 2017 au: http://www.diabetes.ca/about-diabetes/types-of-diabetes

    * Des frais peuvent s’appliquer. Les consultations avec un médecin généraliste et un spécialiste fournies par Maple pourraient ne pas être couvertes par tous les régimes de santé gouvernementaux partout au Canada et leurs services pourraient ne pas être disponibles dans toutes les provinces. La disponibilité peut changer. Référez-vous à votre appli PC Santé pour de plus amples renseignements.