Céline Dion : son histoire, son rêve

La chanteuse québécoise Céline Dion a écrit dans ses mémoires, Ma vie, mon rêve, qu'elle n'avait jamais pensé que sa vie s'effondrerait si elle n'avait pas d'enfant. Elle a écrit : « Mais malgré tout, j'attendais un enfant, j'espérais un enfant et je faisais des plans pour celui-ci. En 1994, peu après son mariage avec son gérant René Angélil, elle et son mari ont décidé de commencer à essayer d'avoir un enfant.

Céline était jeune, dans la vingtaine, en santé et active, et n'avait aucune raison de croire que devenir enceinte représenterait un défi pour elle. Mais après plusieurs années d'essai, elle n'était toujours pas enceinte. Après un an de relations sexuelles régulières et non protégées sans obtenir de grossesse, on recommande aux couples de demander de l'aide de leur médecin pour concevoir.

Puis, en 1999, on a diagnostiqué un cancer chez René. Comme le couple était inquiet de la possibilité que la chimiothérapie et les radiations affectent les spermatozoïdes de René, ils en ont congelé une certaine quantité pour un usage à venir. C'est à ce moment qu'ils ont découvert que les numérations de spermatozoïdes de René étaient très faibles et que ses spermatozoïdes étaient peu mobiles. Environ le tiers de tous les problèmes de fertilité possèdent unecomposante masculine, et c'était le cas de Céline et René. S'ils désiraient avoir un enfant, ils devraient recourir à l'aide de la procréation médicalement assistée (PMA).

La famille a pris un certain temps pour se concentrer sur la santé de René et est revenue aux traitements de fertilité quelques mois plus tard. On a recommandé une intervention appelée injection intracytoplasmique du spermatozoïde (IICS). Cette méthode très précise commence dans une plaquette de Pétri, dans laquelle sont placés des ovules individuels d'une femme pour qu'on y injecte un seul spermatozoïde. Si la fécondation se produit, l'embryon obtenu est ensuite implanté dans l'utérus. Céline s'est administré des injections quotidiennes elle-même pour préparer son organisme à la fécondation in vitro (FIV) et pour stimuler ses ovaires. On a finalement extrait 18 ovules des ovaires de Céline, et le processus d'IICS a commencé.

Un jour, après 38 traitements de chimiothérapie et de radiation, on a dit à René qu'il n'avait plus de cancer. Et le même jour, les spécialistes de l'infertilité de Céline l'ont surpris en lui disant les mots qu'elle attendait : « Céline, vous êtes enceinte ! »

Le 25 janvier 2000, Céline a donné naissance à son fils René-Charles Dion Angélil. Elle a mentionné qu'elle désirait, un jour, donner un petit frère ou une petite soeur à René-Charles. Malgré les difficultés possiblement causées par son âge, (Céline a eu 40 ans en mars 2008), cela restait possible. Au cours de leurs premiers traitements de fertilité, Céline et René ont décidé de congeler leurs embryons non utilisés, pour l'éventualité où ils désireraient avoir un autre enfant plus tard. La cryoconservationest maintenant offerte par plusieurs cliniques de fertilité.

Céline désirait donner une fratrie à René-Charles, et en décembre 2010 son vœu a été exaucé quand les jumeaux dizygotes Nelson Angélil et Eddy Angélil sont nés. Sa grossesse est survenue après le sixième essai de fécondation in vitro.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-celebrites-et-la-fertilite