Comment peut-on traiter les troubles de la fonction cognitive?

La première étape dans le traitement des troubles de la fonction cognitive est de consulter un médecin. Le médecin orientera la personne vers un professionnel de la santé formé qui évaluera tous les domaines de la fonction cognitive, grâce à un groupe de tests. Une fois que les médecins ont déterminé les régions touchées et le degré de gravité des troubles, ils peuvent recommander un traitement et des stratégies de gestion. Le médecin et les autres professionnels de la santé vont également tenter de s'assurer que les troubles de la fonction cognitive ne sont pas dus à d'autres causes potentielles comme le vieillissement, d'autres troubles médicaux ou des traitements médicamenteux.

Le traitement varie en fonction des régions de la fonction cognitive affectées et du degré de gravité des troubles. Si le problème est bénin, on peut aider le patient en mettant en place des stratégies comme l'utilisation de listes, de rappels électroniques, de papillons adhésifs, de semainiers et d'alarmes. Les problèmes plus graves nécessitent parfois l'aide et/ou les soins d'un professionnel, en particulier si la personne n'est plus autonome.

Une technique appelée « rééducation cognitive » utilise des exercices spéciaux pour entraîner les personnes à améliorer leur fonction cognitive ainsi que des « stratégies compensatoires » pour les aider à compenser la fonction perdue. Les études portant sur la rééducation ont montré des résultats mixtes. Les stratégies compensatoires semblent donner les meilleurs résultats. Le soutien de la famille, des amis et des collègues de travail peut également aider la personne à gérer les troubles de la fonction cognitive. D'autres professionnels de la santé comme des orthophonistes et des ergothérapeutes peuvent jouer un rôle en soutenant les personnes souffrant de troubles de la fonction cognitive.

Les médicaments peuvent également être utiles. On étudie à l'heure actuelle un certain nombre d'options. Une forme d'interféron bêta-1a, utilisé pour traiter d'autres symptômes de la SP, et le donépézil, utilisé pour traiter la maladie d'Alzheimer, ont montré des résultats prometteurs au cours d'études cliniques. Étant donné qu'on a montré que certains médicaments modificateurs de l'évolution de la maladie réduisent la fréquence des poussées et ralentissent la progression de l'invalidité, il est possible qu'ils puissent également s'avérer utiles pour traiter les troubles cognitifs associés à la SP. Demandez à votre professionnel de la santé si les médicaments anti-SP peuvent également aider à traiter les troubles de la fonction cognitive.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/SP-et-fonction-cognitive