Comment trouver le bon traitement contre la MICI

Une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) est une affection qui provoque le gonflement et une douleur à la pression de l'abdomen, de la diarrhée, une perte de poids et des saignements rectaux. L'affection peut avoir un effet néfaste considérable sur la vie professionnelle, familiale et sociale d'une personne qui en souffre. Mais il existe des traitements efficaces. L'histoire de Michel vous fera découvrir comment le traitement approprié peut tout changer.

Michel* est un ingénieur électricien de 50 ans et il est père de 2 enfants. À l'âge de 45 ans, il a commencé à avoir de fréquentes diarrhées accompagnées de douleur abdominale, de fièvre et de saignements rectaux. Plusieurs mois plus tard, on a établi le diagnostic de maladie de Crohn (MC), un type de MICI.

Michel a essayé un certain nombre de médicaments différents contre la maladie de Crohn, y compris les corticostéroïdes, la thiopurine et le méthotrexate. Toutefois, Michel a continué à subir des poussées de l'affection qui semblait s'aggraver. Il souffrait de fréquentes crises de diarrhée accompagnées de douleurs et de crampes abdominales. Ses symptômes ont nui à sa vie sociale et l'ont empêché de passer tout le temps qu'il aurait voulu avec ses enfants. Il a aussi dû réduire sa charge de travail. Finalement, Michel a commencé à sentir qu'il était au bout du rouleau.

Comme les traitements habituels contre la MC n'étaient pas efficaces, Michel a discuté avec son gastroentérologue des options thérapeutiques disponibles. Son gastro-entérologue a mentionné l'adalimumab (Humira®), l'infliximab (Remicade®) et le certolizumab (Cimzia®). Après cette conversation, Michel a décidé d’essayer l'infliximab. Ce médicament agit en stoppant l'inflammation qui endommage les intestins des personnes atteintes de MC. Michel s'est senti soulagé que son gastro-entérologue lui ait dit qu'existe d'autres options disponibles même s'il n'obtient pas de bons résultats avec l'infliximab.

Michel a reçu son traitement dans une clinique spécialisée dans l'administration des perfusions, où il a reçu le médicament dans une veine du bras (perfusion IV).

Michel a trouvé que le mode de traitement était pratique, car il était administré en quelques heures, tous les 2 mois. Mais, plus important encore, après le traitement Michel s'est senti mieux, ce qui ne lui était pas arrivé depuis des années. Le traitement a enrayé les symptômes associés à la MC. Maintenant, Michel est de nouveau capable de jouir de la vie avec sa famille et il a repris le travail à temps plein. De plus, comme le traitement n'a lieu que tous les 2 mois, Michel a le temps d'oublier sa MC.

Quelles leçons pouvons-nous tirer de l'histoire de Michel ? Une MICI peut avoir une influence majeure sur votre vie, mais il est possible de la traiter efficacement. Il existe plusieurs options thérapeutiques pour la MICI, mais il est possible que vous ayez à en essayer plusieurs avant de trouver celle qui vous conviendra. Si vous éprouvez de la difficulté à trouver un traitement efficace, ne vous laissez pas abattre ! Discutez avec votre gastroentérologue pour savoir si d'autres options thérapeutiques seraient disponibles.

* L'histoire de Michel illustre une situation hypothétique basée sur les expériences combinées de personnes atteintes d'une MICI.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Vivre-avec-une-MICI