Contrôler votre douleur

Chacun a droit de contrôler efficacement sa douleur. Bien des gens atteints de SP souffrent alors qu'ils pourraient en fait en être soulagés. Il arrive que ce soit parce que leur traitement est inefficace, qu'eux-mêmes ou les professionnels qui les soignent ne connaissent pas toutes les méthodes de traitement disponibles ou encore parce qu'ils ne savent pas comment aborder le sujet avec leur médecin. Comment vous assurer que vous obtenez un soulagement efficace de votre douleur?

La communication est la clé du succès pour le contrôle de la douleur. La douleur est subjective, elle ne se mesure pas au moyen d'un test sanguin ou d'un scintigramme (scan). De plus, l'intensité et les types de douleurs varient largement entre les personnes atteintes de SP. Ceci signifie que la description de votre propre douleur est une donnée essentielle pour les professionnels qui vous soignent. Ils se serviront de votre propre évaluation pour le choix et l'adaptation des traitements.

Le PQRST est un outil répandu pour mesurer et de décrire la douleur :

  • P = facteurs de provocation et palliatifs : Qu'est-ce qui accentue la douleur (provocation) et la soulage (palliatif)?
  • Q = quantification À quoi se compare la douleur? (P. ex. : sensation de brûlure, piqûre, douleur lancinante ou martelée.)
  • R = rayonnement. La douleur se déplace-t-elle dans d'autres régions du corps?
  • S = sévérité. Intensité. Quelle est l'intensité de la douleur? Normalement, on vous demandera de la classer sur une échelle de zéro à 10, zéro indiquant l'absence de douleur et 10, la pire douleur que vous puissiez imaginer.
  • T = temps. Quand la douleur est-elle apparue? Est-ce qu'elle disparaît pour revenir? Si oui, à quel rythme et combien de temps dure-t-elle?

Cette méthode aide les médecins à comprendre à quoi se compare votre douleur. Cette information leur servira pour la prochaine étape du contrôle qui est l'identification de la cause. Ceci est important étant donné que les choix de traitement s offerts pour soulager la douleur dépendent souvent de sa cause. Le médecin tentera d'évaluer si elle est due à la SP ou à un autre trouble de santé (les gens atteints de SP souffrent parfois d'autres troubles de santé, telle l'arthrite). Le PQRST vous aidera aussi à suivre la trajectoire de votre douleur au fil du temps et de vérifier ainsi les effets du traitement. Il est parfois impossible d'éliminer complètement la douleur et il peut s'avérer nécessaire d'accepter un antidouleur qui la rendra supportable.

Selon la cause de votre douleur, un soulagement efficace nécessitera probablement une combinaison de traitement, médical et non médical. Les médicaments incluent :

  • les analgésiques, comme l'acétaminophène, l'ibuprofène, la codéine ou la morphine
  • les médicaments contre les douleurs neurologiques, comme l'amitriptyline et la gabapentine
  • les médicaments contre la spasticité (spasmes), comme le baclofène et la tizanidine

Les traitements non médicaux comprennent les coussins chauds ou froids, la physiothérapie, les étirements, le yoga ou l'acupuncture.

La douleur possède aussi un aspect psychologique et émotif. Bien des gens considèrent que les activités auxquelles ils prennent plaisir les distraient de leur mal. La méditation, l'humour et les techniques de relaxation aident parfois à soulager la douleur. Il est important d'avoir des amis, une famille, d'autres personnes atteintes de SP qui forment un réseau de soutien émotif.

Si vous n'êtes pas satisfait du degré de soulagement de votre douleur, ou si vous souhaitez essayer un autre moyen de la contrôler, parlez-en à votre médecin, à votre pharmacien ou au personnel infirmier. Vous seul ressentez votre douleur, de sorte que personne d'autre que vous peut déterminer l'efficacité de votre traitement.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/SP-controler-la-douleur