Des histoires de réussite de quelques familles

Devez-vous lutter contre l'énurésie nocturne pendant le temps des fêtes ? Votre cas n'est pas unique. Inspirez-vous de l'histoire d'autres familles qui ont trouvé le moyen de faire face à cette situation.

Alice et Paul * se faisaient du souci au sujet de leur voyage chez la mère d'Alice pendant les Fêtes. Leur fils Jacques, âgé de 6 ans, mouillait encore son lit. À chaque fois que le voyage en famille était mentionné, Jacques disait qu'il ne voulait pas partir. Il se souvenait encore avec gêne que l'année précédente il avait mouillé le lit chez sa grand-mère et que tout le monde s'en était aperçu. Alice et Paul étaient inquiets à l'idée que Jacques mouillerait à nouveau le lit ; ils se demandaient ce qu'ils diraient alors à la mère d'Alice, ce qu'ils pourraient faire pour rendre le voyage agréable à Jacques et même s'ils devaient l'entreprendre.

Ils ont parlé au médecin de Jacques au sujet de la prise en charge du « pipi au lit ». Le médecin de Jacques a suggéré que celui-ci prenne un médicament contre l'énurésie nocturne. Avant le voyage, Jacques a essayé quelques doses différentes pour déterminer celle qui lui procurerait de bons résultats. Lorsqu'il a constaté qu'il existait un traitement pour lui, Jacques a décidé qu'il aimerait partir en voyage après tout. Il a pris son médicament pendant le voyage et son lit est resté sec ; toute la famille s'est réjouie de la visite.

Sylvie *, âgée de 38 ans et mère de 2 enfants se sentait de plus en plus stressée à l'approche du temps des fêtes. Son fils Michel, âgé de 11ans, mouillait encore son lit alors que sa sœur Suzanne qui n'avait que 8 ans avait cessé depuis plusieurs années. Récemment, Sylvie a trouvé des paquets de vêtements souillés d'urine dans l'armoire de Michel. Une fois, elle a trouvé son fils en train d'essayer de laver ses draps et son pyjama dans le lavabo. Michel était terrifié à l'idée que Suzanne perce son secret et qu'elle puisse commencer à le taquiner ou même le dire à ses amis.

Le médecin de Michel a discuté de l'énurésie nocturne avec Sylvie et Michel et leur a expliqué quelles options de traitement existaient. Sylvie a pris le temps de s'asseoir avec ses enfants pour avoir une franche discussion au sujet du « pipi au lit ». Elle a expliqué à Michel qu'il n'était pas responsable du « pipi au lit », qu'il ne devait pas en être honteux et qu'il arriverait probablement à se débarrasser de ce problème avec le temps. Elle a montré à Michel comment utiliser la machine à laver pour qu'il effectue le nettoyage lui-même. Elle a expliqué à Suzanne que chacun a différents défis à relever et que pour Michel, il s'agissait de garder le lit sec toute la nuit. Elle a convenu avec Suzanne de ne pas taquiner Michel au sujet du « pipi au lit », ni d'en parler à qui que ce soit, et Sylvie a fait les éloges de la maturité d'esprit de Suzanne et de son bon cœur qui la poussait à aider son frère. Michel se sent maintenant plus confiant et moins honteux de son énurésie nocturne.

Ces histoires vous font-elles penser à la vôtre ? Si votre famille éprouve des difficultés liées au « pipi au lit », parlez-en au médecin de votre enfant et découvrez comment il est possible de prendre en charge cette affection. Des traitements efficaces existent sur le marché.

 
*Chaque histoire de famille est un exemple hypothétique basé sur la recherche clinique et sur l'expérience combinée de familles touchées par le « pipi au lit ».

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-pipi-au-lit-et-le-temps-des-fetes