Équilibrer les balances dans les traitements de fertilité

Ça nous est tous arrivé. Il est facile de toujours se sentir en assez bonne santé même si on a pris ou perdu quelques livres au cours des années. Jusqu'à présent, on a porté peu d'attention à la possibilité que le fait d'avoir un excédent de poids ou d'être trop maigre puisse nuire à votre capacité de devenir enceinte. En ce moment, certains médecins concentrent leurs études sur le fait qu'un excédent ou un manque de poids corporel puisse nuire au traitement de fécondation in vitro (FIV).

Pour évaluer le poids corporel, les médecins mesurent l'indice de masse corporelle (IMC) de la femme. Les femmes dont le poids est trop bas possèdent un IMC inférieur à 18,5 et les femmes qui ont un excédent de poids ont un IMC supérieur à 25.

Comment la FIV peut-elle être affectée par l'IMC?

Une étude récente a trouvé que les femmes qui reçoivent des traitements de FIV et qui ont un excédent ou un manque de poids ont un taux de grossesse moins élevé (probabilité réduite d'environ 50 %) que les femmes dont le poids est normal. Le Dr Paul Miller du Greenville Hospital, en Caroline du Sud, qui était l'un des auteurs de cette étude, a trouvé que les embryons avaient plus de chance de s'attacher à l'utérus des femmes dont le poids était normal qu'à celui de femmes dont le poids excédait les limites définissant le poids santé. « Même dans un environnement très contrôlé, lorsque le temps est venu de s'implanter, les embryons des femmes trop minces n'y parviennent pas aussi bien...tout comme ceux des femmes plus lourdes ».

Une autre étude menée en Australie a constaté que les femmes très obèses possèdent une probabilité 60 % plus faible de devenir enceinte au moyen de traitements de fertilité que les femmes dont le poids est normal. Les femmes dont le poids était plus faible que la normale avaient également une moins bonne chance de concevoir un enfant grâce aux traitements de fertilité.

Les chercheurs émettent l'hypothèse que les femmes qui ont un excédent ou un manque de poids subissent des problèmes associés à la leptine ou aux récepteurs de la leptine. La leptine est une hormone produite par les cellules adipeuses qui avertissent le cerveau lorsqu'on a atteint le niveau de satiété corporelle. Elle envoie également de l'information sur le degré de nutrition aux autres parties de l'organisme. Les chercheurs pensent que dans les cas où les niveaux de leptine sont anormalement bas (comme on les retrouve chez les femmes trop maigres) ou lorsque les récepteurs de la leptine sont désensibilisés (comme c'est le cas chez les femmes qui ont un excédent de poids), le cerveau ne peut communiquer de façon appropriée avec l'hypophyse, ce qui provoque des problèmes d'ovulation.

Si votre poids est trop faible, votre médecin peut vous aider à élaborer un plan nutritionnel qui vous permettra d'augmenter votre IMC pour que vous puissiez optimiser votre traitement de FIV. Il importe vraiment que vous soyez tout à fait ouverte lorsque vous parlez à votre médecin, en particulier si vous avez souffert d'un trouble de l'alimentation dans le passé. Votre médecin comprendra les défis qui se posent à vous et ensemble vous pourrez atteindre vos objectifs de santé et de fertilité.

Si vous avez un excédent de poids, vous devez également vous montrer ouverte lorsque vous discutez avec votre médecin. Ensemble, vous pouvez mettre au point un plan d'exercices et un régime alimentaire équilibré qui sera conforme à votre mode de vie et qui vous aidera à réduire votre IMC pour que vous puissiez atteindre vos objectifs de santé et de fertilité.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Infertilite-faire-pencher-la-balance-en-votre-faveur