Face à une chute des cheveux

Un des termes scientifiques qui désigne une chute des cheveux est alopécie. À différents stades de votre vie, vous observerez périodiquement une chute des cheveux, ce qui est normal. Par exemple, les bébés et les femmes enceintes traversent une période où leur chevelure s'éclaircit en raison d'un déséquilibre hormonal. Lorsque l'équilibre est rétabli, leurs cheveux repoussent naturellement.

Les cheveux des hommes comme des femmes tombent ou s'éclaircissent aussi au fil des ans, et ces modifications sont parfois imputables au taux de testostérone. Cette hormone masculine a tendance à augmenter chez les femmes après la ménopause. Et la calvitie masculine partielle, qui se signale par un front dégarni, ou par de petites zones de cuir chevelu dénudées, touche environ 2/3 de tous les hommes avant qu'ils n'atteignent 60 ans. Ce trouble est également attribué au taux de testostérone ainsi qu'à un facteur génétique.

Toutefois, il y a aussi des habitudes d'hygiène de vie, ou certains troubles, qui peuvent causer une perte des cheveux et accélérer le processus naturel d'une chute des cheveux qui les rend moins épais.

Des habitudes de vie peuvent causer une chute des cheveux, notamment :

  • des shampooings trop fréquents ou un séchage à air chaud excessif;
  • un choc émotionnel ou un stress physique;
  • la malnutrition;
  • le tabagisme (ce n'est pas une cause directe, mais les personnes qui fument on tendance à avoir un mode de vie qui mène à la malnutrition);
  • des traitements capillaires chimiques ou un suremploi de produits coiffants;
  • l'exposition à l'eau chlorée des piscines.

Il s'agit de troubles que vous pouvez modifier en apportant des changements à certains aspects de votre mode de vie pour avoir, par exemple, une alimentation plus saine, la bonne quantité de nutriments, des soins capillaires plus appropriés et une réorganisation de votre vie qui diminue votre stress.

Parmi les autres troubles qui peuvent mener à une chute des cheveux, on retrouve :

  • des affections auto-immunes comme le lupus;
  • des maladies infectieuses comme la syphilis;
  • des traitements anticancéreux comme la radiothérapie et la chimiothérapie;
  • des infections du cuir chevelu;
  • une fièvre;
  • certains médicaments;
  • des troubles de la thyroïde;
  • d'autres affections cutanées qui peuvent causer une cicatrisation;
  • des effets hormonaux (après un accouchement ou à la ménopause);
  • un trouble médical appelé trichotillomanie, caractérisé par un besoin irrépressible de s'arracher les cheveux ou les poils que ce soit sur le cuir chevelu ou les paupières.

La perte des cheveux peut être un problème passager ou permanent. Consultez votre médecin si vous avez des problèmes de chute des cheveux dont vous ne pouvez pas vous expliquer la raison. Votre médecin peut demander des épreuves diagnostiques qui l'aideront à déterminer la cause de votre chute des cheveux. Bien qu'il n'existe pas de traitement curatif des pertes de cheveux, des médicaments, comme le minoxidil et le finastéride, et des traitements peuvent favoriser la pousse des cheveux ou pallier une chute des cheveux.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-incontournables-de-la-sante-capillaire