Grossesses multiples : Quoi de neuf ?

Lorsque les couples font appel aux traitements de fertilité, ils tentent d'ajouter un enfant à la chaleur de leur famille, et non de faire les manchettes des journaux.

Au début de 2009, la controverse provoquée par la naissance d'octuplés en Californie a fait naître des préoccupations sur les pratiques dans le domaine de la médecine de la fertilité et a provoqué la remise en question des standards médicaux lorsqu'ils excèdent les normes des guides de pratique clinique établis comme ceux de l'American Society of Reproductive Medicine (ASRM), de la Société canadienne de fertilité et d'andrologie (SCFA) et du conseil exécutif de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada (SOGC).

Le Comité de révision médicale de la Californie étudie en ce moment le cas du médecin qui a implanté six embryons chez une femme ; deux de ces embryons se sont divisés pour donner des jumeaux. Le Dr Daniel A. Potter, directeur médical du Huntington Reproductive Center de la Californie du Sud a fait connaître son point de vue au New York Times : « Si, dans la situation dont il est question, une personne nous consulte et nous demande de transéfer six embryons, il nous incombe de protéger la patiente et de ne pas la laisser porter des gestes déraisonnables. »

Au Canada, la SCFA et la SOGC ont établi des guides de pratique clinique stricts précisant le nombre d'embryons à transférer au cours d'un cycle de FIV (fécondation in vitro).

Chez les femmes de moins de 35 ans, on ne doit pas transférer plus de deux embryons. Les femmes de ce groupe d'âge qui possèdent un excellent pronostic ne devraient se voir transférer qu'un seul embryon. On considère qu'une femme a un excellent pronostic s'il s'agit de son premier ou de son deuxième cycle de FIV ou d'un cycle qui suit immédiatement un traitement réussi de FIV qui avait permis de récupérer au moins deux embryons de grande qualité prêts à transférer. Un embryon de grande qualité est un embryon qui n'est pas ou qui est très peu fragmenté ou irrégulier.

On ne doit pas transférer plus de trois embryons aux femmes âgées de 35 à 37 ans. Au cours du premier et deuxième cycle de FIV, on transférera deux embryons ou moins aux candidates possédant un pronostic favorable et dont les embryons sont de grande qualité.

Chez les femmes de 38 et 39 ans, on ne doit pas transférer plus de trois embryons dans un cycle. On peut envisager de transférer deux embryons au cours du premier et du deuxième traitement de FIV pour les patientes qui possèdent un pronostic favorable et des embryons de grande qualité.

Après l'âge de 39 ans, on ne doit pas transférer plus de quatre embryons. Lorsque ceux-ci sont disponibles, on doit transférer trois embryons aux femmes dont les embryons sont de grande qualité.

On peut envisager de transférer plus d'embryons que ce qui est recommandé ci-dessus seulement dans les cas exceptionnels où une femme a déjà subi de multiples tentatives infructueuses de FIV.

Alors que dans le passé, le consensus général permettait d'implanter plus d'embryons pour augmenter le taux de succès, les données récentes ont démontré que les probabilités d'obtenir une grossesse fructueuse ne sont pas réduites lorsqu'on ne transfère que deux embryons, ce qui réduit également le risque de grossesses multiples.

Ces guides de pratique clinique expriment clairement l'objectif visé par les experts en fertilité du Canada – aider les patientes à concevoir tout en évitant la possibilité de grossesses à risque. La clinique de fertilité de votre secteur et les professionnels qui y œuvrent s'efforcent de s'assurer que les couples obtiennent des grossesses fructueuses et saines. Comme vous, ils savent que l'arrivée d'un enfant est un événement vraiment spécial. Pour connaître les faits, consultez un spécialiste de la fertilité de votre région.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Grossesses-multiples-fausses-conceptions-sur-la-fertilite