Idées fausses sur les symptômes de la SP et sur sa progression

Idée fausse : Toutes les personnes atteintes de SP finissent leur vie en fauteuil roulant.
En réalité : La plupart des personnes atteintes de SP (environ deux tiers) ne finissent pas leur vie dans un fauteuil roulant. Elles sont en mesure de continuer à marcher, souvent avec une cane, des béquilles ou un déambulateur. Les personnes capables de marcher peuvent choisir d'utiliser de temps en temps un fauteuil roulant lorsqu'elles sont fatiguées ou si elles ont des problèmes d'équilibre.

Idée fausse : La SP diminue la durée de vie.
En réalité : Chez la plupart des personnes, la SP n'est pas synonyme de durée de vie plus courte. On ne considère pas la SP comme une maladie mortelle, étant donné que la plupart des personnes atteintes de SP auront une durée de vie normale (ou quasi normale).

Idée fausse : Les médecins peuvent prédire ce qui se passera dans le cas de votre SP.
En réalité : La SP est une maladie imprévisible. Connaître le type de SP dont vous êtes atteint pourra vous donner une idée sur la progression possible de votre maladie, mais il n'existe pas de moyen infaillible de prévoir l'évolution future de votre SP. Les quatre principaux types de SP sont :

  • La SP cyclique (ou récurrente-rémittente) : C'est le type de SP le plus courant. Les personnes atteintes de cette forme de SP connaissent des accès de la maladie suivis de périodes de rémission pendant lesquelles les symptômes diminuent voire disparaissent complètement.
  • La SP progressive primaire : Ce type de SP, qui touche seulement 10 % environ des personnes atteintes de SP, provoque l'aggravation progressive et constante des symptômes à partir du moment de l'apparition de la maladie.
  • La SP progressive secondaire : Ce type de SP démarre comme une SP cyclique puis devient une SP progressive (les symptômes s'aggravent progressivement mais régulièrement, sans aucune période de rémission). Les données disponibles à l'heure actuelle laissent penser que 50 % des personnes atteintes de SP cyclique finissent par développer une SP progressive secondaire. Toutefois, on ne sait pas si les nouveaux traitements de fond (« médicaments modificateurs de l'évolution de la maladie ») diminueront ce risque.
  • La SP progressive rémittente : Dans ce cas, qui concerne seulement 5 % des personnes atteintes de SP, une aggravation progressive et constante des symptômes se produit, accompagnée par des accès de la maladie.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-SP-idees-fausses-et-realite