La SP en milieu de travail : le dire ou non?

Beaucoup de personnes atteintes de sclérose en plaques ont beaucoup de mal à prendre la décision de divulguer ou non leur trouble à leur employeur. La situation de chaque personne est différente. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une personne peut vouloir parler de sa maladie à son employeur, tout comme il y en a une foule pour lesquelles elle peut vouloir garder cela secret.

Vous n'êtes pas tenu par la loi de mentionner à votre employeur que vous souffrez de sclérose en plaques.

C'est vous qui décidez d'informer ou non votre employeur que vous êtes atteint de sclérose en plaques et, le cas échéant, à quel moment le faire. Certaines personnes divulguent leur maladie dès qu'elles reçoivent le diagnostic, alors que d'autres attendent qu'elle commence à avoir des répercussions sur leur capacité à accomplir leur travail. D'autres encore décident de ne pas en dire un mot.

Les personnes qui divulguent leur trouble le font entre autres parce qu'elles veulent offrir une explication à leurs symptômes apparents, parce qu'elles trouvent cela stressant de garder leur maladie secrète et veulent obtenir le soutien de leur employeur et de leurs collègues. Les personnes qui choisissent de ne pas divulguer leur trouble le font entre autres parce qu'elles craignent de faire l'objet de discrimination de la part de leur employeur et de leurs collègues, de perdre des possibilités de promotion ou de perdre leur sécurité d'emploi.

Vous avez le droit de demander des ajustements du lieu de travail pour continuer à accomplir vos tâches efficacement (pour en savoir plus, reportez-vous à la section « Travailler en étant atteint de sclérose en plaques » de la présente capsule santé). Lorsque vous demandez des ajustements, vous n'êtes pas obligé de divulguer votre état à l'employeur, seulement les restrictions que vous éprouvez dans l'exécution des tâches essentielles à votre travail. Votre employeur ne peut pas vous interroger sur votre diagnostic mais seulement sur votre capacité d'effectuer votre travail.

Si vous décidez de dire à votre employeur que vous souffrez de sclérose en plaques, n'oubliez pas qu'il n'en sait peut-être pas autant que vous sur la maladie et qu'il peut se préoccuper de l'incidence qu'elle aura sur votre travail. Expliquez les répercussions que peut avoir la maladie sur votre capacité à accomplir votre travail, rassurez-le que vous avez à cœur d'offrir une bonne valeur en tant qu'employé et demandez les mesures d'adaptation raisonnables de votre lieu de travail dont vous pouvez avoir besoin pour continuer de travailler de façon efficace (pour obtenir de plus amples renseignements, reportez-vous à la section « Travailler en étant atteint de sclérose en plaques » de la présente capsule santé). Il peut également être utile de lui fournir davantage de renseignements sur la sclérose en plaques, comme le livret de la Société canadienne de la sclérose en plaques intitulé « Sclérose en plaques et travail – Guide à l'intention des employeurs ».

Si vous décidez d'informer votre employeur de votre diagnostic de SP, celui-ci doit tenir l'information confidentielle et respecter votre souhait quant à la divulgation à vos collègues de certains renseignements concernant votre diagnostic.

La plupart des personnes ont trouvé leur employeur plutôt souple et serviable au cours de ce processus. Consultez un avocat si votre employeur menace de mettre fin à votre emploi ou de couper vos prestations de maladie ou s'il refuse de vous offrir des mesures d'adaptation raisonnables de votre lieu de travail.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-SP-et-lemploi