Le besoin de donneurs

Il y a plus de 4 500 personnes au Canada actuellement en attente pour une transplantation d'organe. Le fait de recevoir l'organe ou les organes dont elles ont besoin pourrait considérablement améliorer leur vie, voire la sauver.

Le nombre de transplantations effectué au Canada chaque année s'élève à presque 3 000. Bien qu'au cours de ces dix dernières années, le nombre de donneurs d'organes décédés ait augmenté de 40%, le besoin en don d'organes et en don de tissus augmentera de plus en plus du fait du fait du vieillissement de la population. La dernière décennie a également vu une augmentation du besoin de donneurs d'organes. La fréquence de la maladie rénale au stade terminal a par exemple augmenté sensiblement, entraînant un besoin accru de dons du rein.

Un nouveau poumon peut transformer une respiration haletante en une respiration facile; un nouveau foie ou rein peut purifier le sang et éliminer les déchets de l'organisme; enfin, une nouvelle cornée peut transformer une vision brouillée en une vision nette.

D'autre part, si les récipiendaires potentiels n'ont pas de transplantation d'organe, cela peut signifier une maladie prolongée ou la mort.

On compte plus de 4 500 personnes sur liste d'attente pour seulement environ 2 800 organes transplantés en 2016. Cette même année, 260 personnes ont malheureusement perdu la vie durant leur attente pour une transplantation. Un donneur décédé peut, à lui seul fournir jusqu'à 8 organes. Bien que le nombre de donneurs décédés au Canada ait augmenté de manière significative ces dernières années, moins de 20% des Canadiens ont pris des dispositions pour faire don de leurs tissus et de leurs organes.

Grâce aux progrès technologiques de la médecine et à la formation des chirurgiens, plusieurs types de transplantations sont pratiquées et connaissent un taux élevé de réussite. À titre d'exemple : le taux de succès pour chez les adultes au Canada est compris entre  85% et 90 %

Les principaux organes et tissus faisant l'objet de don après la mort sont les reins, les cornées, le cœur, le foie, les poumons, le pancréas, les intestins, les os et la peau.

Il n'y a aucune limite d'âge régissant le don d'organes. Rien ne changera en ce qui concerne vos derniers souhaits lors de votre décès (comme les dispositions funéraires), et ni vous ni votre famille n'aurez à assumer des frais additionnels. Votre santé générale et vos antécédents médicaux comptent davantage comme facteurs déterminant si vous pouvez faire don de vos organes. Ne sous-estimez pas leur utilité – même si vous portez des lunettes à cause d'une faible vision, par exemple, vous pouvez quand même donner vos cornées.

Bien que la plupart des transplants proviennent de donneurs décédés, il vous est possible de faire don de certains organes de votre vivant. Les donneurs vivants peuvent donner un rein, une partie de leur foie ou un lobe du poumon.

Qu'est-ce qui motive une personne à donner ses organes? Le don d'organe n'a pas un effet positif uniquement sur la vie de la personne qui reçoit l'organe; en effet, il peut aussi avoir un sens pour la famille du donneur. En fait, des études ont démontré que les familles ayant fait don des organes d'un proche après sa mort obtiennent réconfort et consolation à l'idée que leur perte a servi un but digne.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-don-dorganes-cest-vital