Le don d'organe du point de vue religieux

Certaines personnes peuvent craindre que le don d'organe ne contrevienne aux principes de leur religion. Une lecture rapide de certains textes religieux peut mener à cette conclusion, mais en réalité, bien que certains groupes déconseillent le don d'organes, les principales religions à travers le monde le permettent, et en fait, encouragent cette pratique.

Ainsi, le judaïsme et l'islam ont des lois qui interdisent la profanation du corps humain. Néanmoins, ces deux religions précisent que l'interdiction est levée lorsqu'il s'agit de sauver une vie. En fait, selon les principes du judaïsme, le don d'organes après la mort, dans le but de sauver une vie, est considéré comme une « mitsva », une action louable.

Le défunt pape Jean-Paul II est rapporté avoir dit que « tout acte pouvant sauver une vie, tel le don d'organes, est méritoire et parfaitement acceptable selon notre foi ». Une telle opinion remonte à Jésus lui-même, pour qui la guérison des malades constituait une croyance et une pratique d'importance capitale.

Un appui comparable pour le don d'organes se retrouve dans beaucoup d'autres religions, par exemple l'hindouisme et le bouddhisme. Les représentants de la Hindu Temple Society of North America ont déclaré qu'il n'est pas interdit aux hindous de faire don de leurs organes ; le choix est laissé entièrement à la personne.

Par ailleurs, le révérend Gyomay Masao, président et fondateur du Buddhist Temple of Chicago, a déclaré que « nous honorons les personnes qui ont donné leur corps et leurs organes pour faire avancer la science médicale et sauver des vies ».

Même les adeptes de la Science chrétienne et les témoins de Jéhovah, que l'on croit souvent farouchement opposés au don d'organes, laissent chaque personne décider pour elle-même ; cependant, les témoins de Jéhovah exigent que tout le sang ait été retiré de l'organe avant sa transplantation.

Les membres de l'Église adventiste du septième jour, reconnus pour leur code axé sur la conduite d'une vie pure, saine et heureuse, encouragent vivement le don d'organes et ont même des hôpitaux spécialisés dans le domaine.

La prévention de la mort ou de la souffrance d'autrui est une action qui suscite le plus haut respect dans toutes les religions. En définitive, selon les diverses religions, c'est à vous qu'il incombe de choisir d'agir de la sorte.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-don-dorganes-cest-vital