Le « pipi au lit » et les préparatifs de voyage

Vous vous préparez à faire un voyage en famille ? Envisagez les situations que le « pipi au lit » pourrait engendrer, ainsi lorsque vous ferez route avec votre famille, vous serez en mesure de faire face à des situations comme celles-ci :

  • le manque d'enthousiasme de votre enfant au moment d'entreprendre le voyage s'il a peur de mouiller son lit et s'il sait que la survenue d'un épisode de « pipi au lit » l'embarrassera ;
  • la difficulté de laver des vêtements et de trouver de nouveaux draps en cas de « pipi au lit » dans l'un des lieux où vous passez pour vous rendre à votre destination ;
  • la nécessité d'entreposer et de transporter de la bonne façon les médicaments contre le « pipi au lit » ;
  • le désagrément que pourrait ressentir l'enfant qui dort dans un lit qui n'est pas le sien.

Voici quelques dispositions toutes simples que vous pourriez prendre avant votre départ :

Parlez au médecin de votre enfant. Discutez, avant votre départ, avec le médecin de votre enfant au sujet des options dont vous disposez pour prendre en charge le « pipi au lit ». Les options thérapeutiques qui vous permettraient de prendre en charge le « pipi au lit » comprennent :

  • des médicaments, notamment de la desmopressine Melt (comprimé qui se dissout rapidement dans la bouche et que vous pouvez donc prendre sans eau) et de la desmopressine sous forme de comprimé. Elle exerce son action en permettant à l'enfant qui mouille son lit durant son sommeil de produire un volume d'urine qui équivaut celui d'un enfant qui ne mouille pas son lit. L'action de la desmopressine concourt à éviter que la vessie ne se remplisse trop rapidement ;
  • des mécanismes d'alarme qui se déclenchent lorsque l'enfant mouille le lit. Ils fonctionnent en donnant un signal d'avertissement lorsque votre enfant commence à mouiller le lit. Ils sont utilisés dans le but d'habituer votre enfant à se lever et à se rendre aux toilettes avant qu'il ne mouille son lit. Pour bien faire, vous devriez commencer ce traitement au moins 2 mois avant d'entreprendre un voyage pour que ce dispositif donne des résultats efficaces ;
  • diverses autres techniques d'adaptation, comme suivre une psychothérapie familiale, faire des exercices de contrôle de la vessie, aller aux toilettes avant le coucher, restreindre la quantité de liquide absorbée dans la soirée (cette méthode tiendrait compte des liquides avalés lors de la prise de médicaments et le lavage des dents), faciliter le lever nocturne pour se rendre à la salle de bains, laisser l'enfant participer au nettoyage matinal et évitez d'infliger des punitions motivées par des épisodes de « pipi au lit ».

Vous pouvez avoir recours à certaines options, comme la desmopressine Melt et les comprimés de desmopressine dans des circonstances spéciales - nuit passée chez des amis, au camp ou en vacances. Ces médicaments peuvent aussi s'utiliser régulièrement de pair avec des options non médicamenteuses, comme la psychothérapie familiale, et les exercices de contrôle de la vessie, afin d'aider votre enfant à faire face à l'énurésie nocturne ou « pipi au lit ». Si vous décidez d'un commun accord avec votre médecin qu'un médicament serait une option qui conviendrait à votre enfant, il se pourrait que votre médecin recommande la prise du médicament pendant une période de 3 à 9 jours avant le départ en vacances.

Notez bien que les techniques ou les méthodes que vous utilisez chez vous ne conviendront pas forcément toutes lorsque votre enfant sera ailleurs. Votre médecin peut vous aider à choisir une stratégie qui conviendra à votre enfant pour contrer le « pipi au lit ».

Munissez-vous de quelques fournitures « à tout hasard ». Vous pourriez décider de vous nantir d'un protège-matelas en plastique ou d'une doublure d'appoint de sac de couchage afin de prévenir le dommage au cas où votre enfant mouillerait le lit. Selon ce qui sera mis à votre disposition où vous resterez, il serait peut-être souhaitable d'emporter une paire de draps propres supplémentaire et des pyjamas de rechange. Votre enfant pourrait amener son animal en peluche préféré ou un jouet qui égaierait un peu son réveil dans un lit qui n'est pas le sien.

Entrez en rapport à l'avance avec le bureau d'information de votre établissement d'hébergement. Demandez que l'on mette un lit-cage pliant dans votre chambre. Cette précaution épargnera à votre famille l'anxiété d'avoir un lit d'hôtel tout mouillé. En permettant à votre enfant atteint d'énurésie nocturne d'avoir son propre lit, elle devrait le mettre plus à l'aise. Vous pourriez aussi demander que l'on place une paire de draps propres supplémentaire dans votre chambre. Essayez aussi de savoir s'il y a des établissements qui nettoient les vêtements sur place ou près de l'endroit où vous serez descendus.

Prenez vos médicaments avec vous. Si votre enfant utilise des médicaments contre le « pipi au lit », il faut qu'il suive son traitement même en vacances. N'oubliez pas d'emporter les médicaments contre le « pipi au lit » de votre enfant. Consultez votre pharmacien sur la bonne façon de les entreposer. La plupart des médicaments craignent la chaleur et l'humidité outre la lumière. Si vous prenez l'avion, il est préférable que vous gardiez vos médicaments dans le contenant étiqueté original. Transportez les médicaments dans votre bagage à main. Abstenez-vous de mettre vos médicaments dans les bagages enregistrés, car ils pourraient se perdre ou subir des extrêmes de température.

En vous organisant à l'avance, vous et votre famille ferez un excellent voyage. Si vous avez des questions ou des inquiétudes, consultez votre médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-pipi-au-lit-et-les-nuits-ailleurs