Les accessoires d'une cuisine santé

Jetez un coup d'œil furtif dans les placards de cuisine de vos connaissances, et vous y trouverez des batteries de cuisine faites de divers métaux et plastiques, aux côtés de cocottes en verre ou en céramique. Dans certaines circonstances, les aliments que vous cuisinez peuvent absorber des substances contenues dans ces matériaux.

Toutefois, les inconvénients pour la santé et la sécurité étant pratiquement les mêmes, le choix des matériaux pour vos marmites et les casseroles dépendra surtout de vos goûts et de votre manière de cuisiner.

Si votre batterie de cuisine est en acier inoxydable...

Vous utilisez le matériau le plus populaire en Amérique du Nord. Sa popularité tient à plusieurs bonnes raisons : l'acier inoxydable (ou inox) est sûr, durable et polyvalent. Plusieurs métaux entrent dans la composition de l'inox, dont le fer, le chrome et le nickel. À doses élevées, ces métaux peuvent avoir des effets néfastes sur la santé comme ils risquent d'être absorbés dans vos aliments; cependant, à moins d'avoir des casseroles grêlées et ébréchées, cette absorption doit être en quantités tellement faibles que vous n'avez aucune raison de vous inquiéter.

Nota : vous pouvez utiliser sans problème une casserole en inox pour cuisiner des mets acides comme ceux à base de tomates. Toutefois, après la cuisson, vous auriez intérêt à conserver ces mets dans des contenants qui ne sont pas en inox.

Si votre batterie de cuisine est en aluminium...

L'aluminium est un matériau léger, peu coûteux et bon conducteur de chaleur. Il est toutefois moins utilisé que l'inox pour les batteries de cuisine. Certains ont affirmé que l'aluminium augmenterait le risque de maladie d'Alzheimer, mais cela n'a pas été confirmé par les études scientifiques. D'autres s'inquiètent de la présence d'aluminium dans l'alimentation ; pourtant, la quantité absorbée des poêles et des casseroles en aluminium n'est que de 1 mg à 2 mg, et l'Organisation mondiale de la santé déclare que les personnes adultes peuvent en ingérer jusqu'à 50 mg par jour sans danger. Par ailleurs, la plupart des poêles et des casseroles en aluminium sont anodisées, ce qui signifie que leur surface est résistante aux égratignures et qu'elle ne libèrera probablement pas d'aluminium dans la nourriture.

Nota : l'aluminium n'est pas un bon choix pour la cuisson lente. En outre, optez pour une autre sorte de matériau pour cuisiner des mets acides et des légumes à feuilles vertes, qui absorbent davantage l'aluminium.

Si votre batterie de cuisine est en silicone...

On trouve de plus en plus d'ustensiles et d'accessoires de cuisine en silicone, matériau de synthèse ressemblant au caoutchouc. Si la silicone est davantage employée dans les ustensiles, on la retrouve de plus en plus dans les batteries de cuisine et les moules. Jusqu'ici, la silicone n'a été associée à aucun danger pour la santé.

Nota : la silicone fond lorsque la température dépasse 220 °C (428 °F). C'est pourquoi nous vous recommandons d'opter pour un autre matériau si vous faites des plats dont la cuisson requiert des températures plus élevées.

Si votre batterie de cuisine est en fonte...

Vous avez peut-être hérité d'une poêle à frire en fonte de votre grand-mère. Il y a quelques décennies, la fonte était le matériau préféré pour les récipients de cuisson. Si elle prend plus de temps à atteindre une température élevée, la fonte distribue la chaleur de façon uniforme, ce qui en fait un bon choix pour frire, cuire des œufs ou du pain de maïs. Si elle est bien entretenue, une poêle en fonte gardera ses propriétés antiadhésives naturelles. Comme l'acier inoxydable, la fonte peut laisser passer du fer dans les aliments, mais les quantités ne poseront aucun problème à la plupart des gens.

Nota : apprenez comment entretenir vos poêles et casseroles en fonte afin de préserver l'intégrité de leur surface. Pour les nettoyer, évitez de les récurer avec une éponge abrasive, utilisez plutôt une brosse à poils durs et de l'eau très chaude, puis enduisez-les d'un peu d'huile de cuisson. Votre grand-mère utilisait peut-être de la graisse de lard ou de bacon – les gras saturés sont moins susceptibles de rancir – mais un peu d'huile d'olive fera tout aussi bien l'affaire.

Si votre batterie de cuisine est en cuivre...

Une batterie de cuisine en cuivre qui pend sur descrochets donne fière allure à une cuisine. Plus que décoratives, ces poêles et casseroles sont tout indiquées pour les chefs qui recherchent précision, uniformité et rapidité de cuisson. Le problème, c'est que les surfaces en cuivre sont faciles à rayer, le métal étant alors plus facilement absorbé par la nourriture. Si vous avez acheté une poêle ou une casserole en cuivre au Canada, elle est normalement recouverte d'un enduit qui empêche la nourriture d'entrer en contact avec le cuivre. Si vous avez hérité d'une belle batterie en cuivre, utilisez-la pour décorer votre cuisine plutôt que pour cuisiner.

Nota : nettoyez vos poêles et casseroles en cuivre délicatement, car l'enduit protecteur est fragile. Ne les utilisez pas si elles sont très égratignées.

Si votre batterie de cuisine est en céramique, en fer émaillé ou en verre...

Les poêles et les casseroles en céramique vitrifiée donnent à la cuisine un air classique, alors que les poêles et casseroles émaillées évoquent les repas pris autour du feu, en camping. Cependant, les matériaux employés pour recouvrir les surfaces de ces articles peuvent être nocifs. Santé Canada impose des normes strictes, relativement aux taux de plomb et de cadmium autorisés dans les batteries de cuisine en céramique, en fer émaillé et en verre.

Nota : les voyageurs qui collectionnent les assiettes et pots en céramique émaillée ne doivent pas oublier que tous les pays n'imposent pas les mêmes lignes directrices strictes que le Canada. Utilisez ces articles avec circonspection ou réservez-les à des fins décoratives.

Qu'en est-il des revêtements antiadhésifs ?

De nos jours, les revêtements antiadhésifs sont appliqués à de nombreuses poêles et casseroles, car ils facilitent la cuisson et le lavage. Comme ils permettent de cuisiner pratiquement sans huile ou beurre, les personnes qui limitent leur consommation de gras les choisissent souvent. Cependant, sa popularité tend à diminuer en raison d'inquiétudes pour la santé.

En effet, une substance chimique employée en petites quantités dans la production des revêtements antiadhésifs a été classée comme « carcinogène probable » en raison d'un lien avec le cancer pour le rat. Ce risque semble se cantonner dans le domaine animal. En effet, l'emploi d'une batterie de cuisine enduite d'un revêtement antiadhésif n'entraîne aucun risque d'exposition à cette substance chimique, étant donné que cette dernière est employée dans la fabrication, mais n'est plus présente dans les récipients une fois qu'ils sont sortis de l'usine. Les revêtements antiadhésifs ne comportent que le risque d'émanations toxiques et irritantes qu'ils produisent s'ils sont chauffés à des températures supérieures à 350 °C (650 °F), comme lorsqu'un récipient vide est laissé à chauffer sur le feu.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-sante-se-prepare-dans-la-cuisine