Les complications de l'infection par le VRS : mon bébé est-il à risque?

À l'âge de deux ans, la majorité des enfants auront déjà été infectés par le virus respiratoire syncytial (VRS). Généralement, les bébés qui l'attrapent présentent des symptômes semblables à ceux du rhume et ne souffrent d'aucuns troubles de santé graves causés par l'infection. Cependant, certains nourrissons sont susceptibles de présenter des complications graves qui peuvent entraîner l'hospitalisation, comme la pneumonie et la bronchiolite (infection des petites voies aériennes des poumons).

Un certain nombre de facteurs font augmenter le risque de troubles de santé graves causés par l'infection par le VRS :

Naissance prématurée : Les bébés nés prématurément (avant la 36e semaine de grossesse) sont plus susceptibles de contracter une infection telle que celle par le VRS, car leur système immunitaire n'est pas complètement développé. Il en va de même pour leurs poumons; les infections pulmonaires sont donc plus susceptibles de causer des troubles respiratoires chez ces nourrissons.

Troubles pulmonaires : Les troubles pulmonaires sont courants chez les prématurés, car leurs poumons n'ont pas pu se développer complètement. Toutefois, les bébés nés à terme peuvent également présenter des troubles pulmonaires (comme la fibrose kystique). Les lésions aux poumons provoquées par ces troubles rendent l'enfant plus vulnérable aux complications de l'infection par le VRS.

Troubles cardiaques : Le cœur pompe le sang oxygéné pour qu'il circule dans l'ensemble de l'organisme. Pendant une infection par le VRS, le bébé a plus de difficulté à faire pénétrer l'oxygène dans ses poumons. Chez un bébé en bonne santé, le cœur compense cet apport moindre en oxygène en pompant plus fort afin de fournir davantage d'oxygène à l'organisme. Toutefois, chez les nourrissons atteints de troubles cardiaques, le cœur n'est pas nécessairement capable de travailler assez fort pour pallier le manque d'oxygène.

Troubles du système immunitaire : Les nourrissons dont le système immunitaire ne fonctionne pas adéquatement sont plus susceptibles de présenter des complications graves secondaires à une infection par le VRS, car leur système immunitaire ne peut pas les aider à lutter contre l'infection.

Voici une courte liste de vérification qui vous aidera à déterminer si votre enfant est à risque de complications graves secondaires à une infection par le VRS. Un risque élevé guette notamment :

  • les prématurés (nés avant la 36e semaine de grossesse) ;
  • les bébés souffrant de troubles pulmonaires ;
  • les bébés atteints de troubles cardiaques ;
  • les bébés dont le système immunitaire fonctionne mal (par ex. les enfants infectés par le VIH, atteints d'une maladie immunitaire héréditaire, ayant subi une greffe ou ayant reçu des traitements anticancéreux).

Si votre bébé présente l'un ou l'autre de ces facteurs de risque, discutez-en avec votre médecin afin de savoir quoi faire pour réduire le risque de troubles de santé graves associés à l'infection par le VRS.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Etes-vous-pret-pour-la-saison-des-infections-par-le-VRS