Les options de prévention d'une crise cardiaque pour les femmes

Saviez-vous que les probabilités de fatalité d'une première crise cardiaque sont plus fortes pour les femmes que pour les hommes ?

Apprenez comment les symptômes, les facteurs de risque et la prévention d'une crise cardiaque diffèrent pour les hommes et pour les femmes.

Les facteurs de risque

Quelques facteurs de risque de crise cardiaque sont les mêmes pour les hommes et pour les femmes (pour en apprendre davantage sur les facteurs de risque, référez-vous à la section « Courez-vous le risque d'une crise cardiaque ? »).

Mais les femmes sont exposées à des facteurs de risque de crise cardiaque distinctifs, notamment :

  • la ménopause ;
  • les pilules anticonceptionnelles (pour quelques femmes seulement, comme celles qui ont déjà une pression artérielle élevée, surtout si elles ont plus de 35 ans, celles qui ont un problème de coagulation du sang et celles qui ont d'autres facteurs de risque de crise cardiaque) ;
  • la grossesse (quelques femmes observent la survenue d'une pression artérielle élevée ou de diabète durant une grossesse, et ces phénomènes pourraient accroître plus tard leur risque de crise cardiaque).

Les symptômes

Il arrive que les femmes décrivent ou ressentent les symptômes de crise cardiaque d'une autre façon que les hommes :

  • les femmes sont moins jeunes que les hommes lorsque leur première crise cardiaque les frappe. Elles courent aussi malheureusement un plus grand risque de succomber à une crise cardiaque ;
  • les femmes, contrairement aux hommes, ne se rendent pas toujours compte qu'elles ont fait une crise cardiaque en raison de l'absence de symptômes (« crise cardiaque silencieuse ») ;
  • les femmes ne ressentent pas nécessairement les mêmes symptômes que les hommes lors de la survenue d'une crise cardiaque. Le symptôme le plus commun est une douleur thoracique (tout comme les hommes), mais il est plus probable qu'elles ressentent une douleur abdominale, une difficulté respiratoire, de la nausée ou une fatigue inexpliquée durant une crise cardiaque. Il arrive, en outre, qu'elles décrivent leur douleur autrement que les hommes ;
  • les femmes ont tendance à ne pas signaler leurs symptômes à leur médecin, ou elles hésitent à demander des soins médicaux qui soulageraient leurs symptômes de crise cardiaque. De plus, il arrive qu'elles attendent plus longtemps avant d'obtenir des soins (de 2 à 4 heures en moyenne, et cette attente limite leur accès à certains traitements qui sont plus efficaces lorsqu'ils sont employés peu après la survenue d'une crise cardiaque) ;
  • les femmes sont plus susceptibles que les hommes de mourir de leur première crise cardiaque.

Si vous observez l'un de ces signes avant-coureurs d'une crise cardiaque, vous devriez prendre les mesures ci-après :

  • composez immédiatement le « 911 » ou le numéro d'un service d'urgences de votre région. Si vous n'êtes pas en état de placer l'appel, demandez à quelqu'un de le faire ;
  • arrêtez toute activité. Asseyez-vous ou allongez-vous dans une position confortable ;
  • prenez la dose recommandée de nitroglycérine (par ex. Nitrolingual® pompe ou d'autres marques) si vous employez ce produit ;
  • mâchez et avalez un comprimé d'AAS (acide acétylsalicylique) à 325 mg ou 2 comprimés à 81 mg (AAS à faible dose, comme Entrophen et diverses autres marques) si vous ressentez une douleur thoracique. Il faut mâcher ou écraser le comprimé pour que le médicament agisse rapidement. La mastication d'un comprimé d'AAS aux premiers signes d'une crise cardiaque peut réduire le risque de fatalité. D'autres analgésiques comme l'acétaminophène (par ex. Tylenol®) ou l'ibuprofène (par ex. Advil®) n'agissent pas de la même façon que l'AAS, et par conséquent ils s'avéreront inefficaces dans une situation d'urgence comme une crise cardiaque ;
  • restez immobile afin de vous délasser en attendant l'arrivée des premiers soins d'urgence sur place

Apprenez à reconnaître les signes avant-coureurs d'une crise cardiaque et sachez quels moyens déployer pour vous protéger, puis discutez avec votre médecin de vos facteurs de risque.

La prévention

On croyait par le passé qu'une maladie cardiaque, qui peut mener à une crise cardiaque, frappait principalement les hommes. En conséquence, le risque de crise cardiaque auquel les femmes étaient exposées n'était probablement pas toujours identifié et il est tout à fait possible qu'elles n'aient pas obtenu les interventions qui auraient permis de prévenir une crise cardiaque. Cette situation s'améliore au fur et à mesure que nous en savons davantage sur les crises cardiaques qui frappent les femmes.

Les femmes peuvent également avoir une réponse différente de celles des hommes à certains traitements préventifs (des médicaments qui aident à réduire le risque de crise cardiaque).

Discutez avec votre médecin à propos de votre risque de crise cardiaque, des mesures que vous pourriez prendre pour diminuer votre risque et des thérapies préventives envisageables.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Les-options-de-prevention-dune-crise-cardiaque-pour-les-femmes