Les plaisirs de la route : 7 stratégies pour tirer plaisir de votre trajet

Si vous ne pouvez éviter de passer du temps dans le trafic tous les jours, pourquoi ne pas en profiter au maximum?

Profiter de ces moments à « moi ». Malgré les inconvénients de ces trajets, nombre d’entre nous profitent en fait de ces moments de la journée! Pour certains, ce sont là les moments de la journée où ils sont seuls. Considérez ces heures non comme du temps perdu, mais plutôt du temps gagné – pour penser, lire (si vous prenez les transports en commun), mettre vos écouteurs et rêvasser (encore une fois si vous n’êtes pas au volant!), ou encore écouter un livre audio. Ce temps peut aussi constituer une transition entre le travail et la maison pour vous permettre de vous décharger des tensions de la journée avant de revoir vos proches.

Choisir de la musique non stressante. Ce que vous écoutez pendant votre trajet a de l’importance. Il semble que vous n’écoutez pas seulement de la musique, vous l’internalisez. Les recherches ont montré que si vous écoutez des chansons que vous aimez, vos vaisseaux sanguins peuvent se dilater – un effet bénéfique pour le coeur qui aide à réduire le stress. Opter pour une musique qui provoque de l’anxiété peut produire l’effet opposé, à savoir la constriction des vaisseaux et une hausse momentanée de la pression artérielle. Et lorsque votre chanson favorite se joue, chantez-la : le chant peut stimuler votre système immunitaire et aider votre corps à abaisser le cortisol, hormone du stress.

Demeurer dans la voie de l’humour. Saviez-vous que le rire procure les mêmes effets bénéfiques que le chant, à savoir des bienfaits pour le coeur et une action anti-stress? Syntonisez votre émission comique favorite ou écoutez un CD de comédie. Trouvez les plaisirs de la route et faites appel à votre sens de l’humour en regardant les autres conducteurs : combien font de la synchronisation labiale et combien se grattent le nez? Avez-vous joué dernièrement à des jeux comme « C’est moi l’espion » (I Spy)?

Rendre votre trajet le plus confortable possible. Équipez votre voiture pour un confort maximum. Ajustez votre siège de sorte que l’appuie-tête s’aligne avec le haut de vos oreilles. La base du siège doit soutenir vos cuisses avec un peu d’espace laissé entre le bord du siège et vos genoux. Si vous devez faire un appel téléphonique en conduisant, utilisez un écouteur mains libres et laissez vos mains sur le volant, cela pour la sécurité bien sûr, mais aussi pour éviter d’avoir à coincer le téléphone sur l’épaule et de vous faire mal au cou.

Éviter de conduire quand vous avez faim. Pour bien des gens, le trajet de retour après le travail empiète sur l’heure du repas du soir. Rangez dans la boîte à gants quelques collations santé – barres de granola, noix ou fruits séchés – en prévision de vos petits creux. Veillez aussi à bien vous hydrater. Remplissez votre bouteille d’eau avant de prendre la route le matin et en fin d’après-midi.

Choisir vos heures de pointe. Si possible, planifiez vos heures de départ le matin et en fin de journée afin d’éviter le plus gros du trafic. Faites des essais, voyez à quelle heure le trafic diminue. Demandez à votre patron la possibilité d’avoir un horaire flexible, soit des heures de travail souples qui ne soient pas nécessairement du 9 à 5. Un sondage auprès des travailleurs a révélé que ceux qui ont un horaire souple se sentent moins stressés en allant au travail.

Accepter votre place dans le trafic. Pour un grand nombre d’entre nous, ce qui est stressant lorsque nous sommes pris dans le trafic est le sentiment d’impuissance. Nous regardons la file de voitures et pensons : « Pas d’issue! Il n’y a rien à faire! » Cela pourrait nous aider à mieux gérer la situation si nous acceptions cela; dans une certaine mesure, nous avons notre part de responsabilité, que ce soit le choix de vivre en banlieues pour avoir une deuxième salle de bain ou de nous lever plus tard ce jour-là... la situation n’est pas tout à fait hors de notre contrôle, comme nous le croyons. Nous ne pouvons faire disparaître toutes ces files de voitures, mais nos sentiments et nos réactions sur la route relèvent de nous. Voulez-vous vraiment vous défouler sur ce conducteur qui vous a coupé la route – ou prendre une respiration profonde pour mieux vous sentir?

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-stress-des-trajets-quotidiens