Lorsqu'un parent est atteint de sclérose en plaques

Composer avec des émotions intenses
Si l'un de vos parents est atteint de sclérose en plaques, vous ressentez peut-être une gamme d'émotions qu'il vaut mieux ne pas tenter de cacher ou de nier. Lorsque vous vous entretenez avec ce parent, il est bon de lui expliquer comment vous vous sentez et pourquoi vous éprouvez ce sentiment : « J'ai peur parce que je ne comprends pas certains des symptômes et des complications de la sclérose en plaques. Peux-tu m'aider et m'expliquer certaines choses? » Ce type de questions permet d'orienter votre peur vers les vrais motifs - la maladie de votre père ou de votre mère - plutôt que vers le parent lui-même. Par contre, l'attitude opposée (ressentir de la peur et l'exprimer par de la colère) n'est d'aucun secours, ni pour vous, ni pour votre parent.

Vous devez également comprendre les autres émotions que vous éprouvez - tristesse, désarroi ou frustration - et essayer d'y faire face. Retournez-les dans votre esprit aussi longtemps qu'il le faut jusqu'à ce qu'elles semblent plus claires, puis parlez-en à quelqu'un. Si le fait d'aborder ce sujet avec l'un de vos parents vous paraît difficile, un autre adulte saura sans doute vous écouter. Confiez-vous par exemple à un ami de la famille, à un conseiller pédagogique ou à un professeur, au responsable d'un groupe de jeunesse, ou à votre médecin de famille.

Solutions de rechange
Les quelques suggestions qui suivent vous simplifieront la vie. Vous pourrez dans certains cas les mettre en pratique sans aide, mais vous devrez parfois faire appel à votre parent atteint.

Gardez le contact. Tout en vous donnant une certaine liberté, les téléphones cellulaires permettent à votre père ou à votre mère de vous joindre en cas d'urgence. Vous vous sentirez l'un et l'autre plus détendus si vous restez en contact « au cas où ».

Respectez le programme. Établissez l'horaire des travaux ménagers à accomplir et fixez un calendrier sur le réfrigérateur à l'intention de la famille, afin que les tâches soient réparties équitablement. Faites la rotation des corvées pour permettre à chacun d'exécuter des travaux variés.

N'hésitez pas à solliciter de l'aide. Vous vous sentez dépassé par les événements? Si les besoins de votre père ou de votre mère vous semblent impossibles à gérer ou si vous avez l'impression qu'il ou elle sombre dans la dépression (la sclérose en plaques entraîne parfois la dépression), sollicitez de l'aide auprès des autres membres de la famille ou de spécialistes.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Prendre-soin-dune-personne-atteinte-de-SP