Nouveaux espoirs dans le traitement de la sclérose en plaques

Bien que la guérison ne soit pas encore possible, il y a beaucoup de percées dans la recherche partout dans le monde. Certains médicaments produisent déjà des résultats très prometteurs.

Il existe actuellement de nombreux médicaments approuvés pour soigner la SP au Canada. On les a surnommés des modificateurs de l’évolution de la maladie; parmi ces traitements, on compte : 4 sortes à base d’interféron (AvonexMD, BetaseronMD, ExtaviaMD et RebifMD), une forme de l’acétate de glatiramère (CopaxoneMD), le natalizumab (TysabriMD), l’alemtuzumab (LemtradaMD), une forme du diméthylfumarate (TecfideraMD), le tériflunomide (AubagioMD), le fingolimod (GilenyMD).

Selon les chercheurs, grâce à ces médicaments certaines personnes constatent une baisse de la fréquence de leurs récidives et un ralentissement dans l’évolution de leur SP, surtout si leur affection a fait l’objet d’un diagnostic et d’un traitement précoces. Malheureusement, aucun de ces traitements ne peut prévenir la récurrence de symptômes comme la fatigue et l’engourdissement. Ils ne s’avèrent pas non plus efficaces dans le traitement de la forme progressive primaire de la SP. AvonexMD peut aussi s’utiliser pour repousser la venue de la SP lorsqu’il est pris par des personnes qui n’ont subi qu’une attaque et qui ont des clichés obtenus par la technique d’imagerie par résonance magnétique (IRM) mettant en évidence des lésions conformes à celles de la SP.

Un médicament appelé Novantrone®  (mitoxantrone), un antinéoplasique qui s'utilise normalement dans le traitement de certaines formes de cancer, peut être prescrit en deuxième ou en troisième choix pour traiter la SP à poussées-rémissions, la SP progressive rémittente avec poussées et la forme progressive secondaire.

Si vous éprouvez des symptômes incommodants lors d'une poussée, le médecin pourrait vous prescrire un traitement à court terme à l'aide de corticostéroïdes. Ces médicaments ne sont pas utilisés pendant de longues périodes à cause de leurs effets indésirables.

Voici quelques médicaments qui aident à maîtriser les symptômes de la SP :

  • le baclofène ou la tizanidine pour traiter la spasticité musculaire (raideur)
  • le méthylprednisolone ou les corticostéroïdes par voie orale (comme la prednisone) pour traiter l'inflammation du nerf optique
  • les antidépresseurs pour réduire la fatigue ou la dépression
  • l'acétaminophène, l'acide acétylsalicylique, ou autres analgésiques pour soulager la douleur

Peu de médicaments sont offerts pour la SP progressive chronique, mais on étudie actuellement les immunosuppresseurs ou les médicaments utilisés dans le traitement de l'arthrite et de certains cancers. Les chercheurs ont observé que les médicaments comme le méthotrexate, la cyclophosphamide, la cyclosporine, et la mitoxantrone produisent un certain effet sur la progression des symptômes de la SP.

Les corticostéroïdes, la cyclophosphamide, et le mycophénolate (un médicament utilisé après les greffes d'organes pour supprimer le système immunitaire) ont également été étudiés en tant qu'adjuvants associés aux interférons. D'un autre côté, les effets secondaires des immunosuppresseurs étant assez graves, il est nécessaire de poursuivre les études dans ce domaine.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-sclerose-en-plaques