On dirait bien que c'est la grippe...

Un des effets secondaires les plus courants lors de l'instauration d'un traitement pour la SP est un mal-être général. On le décrit souvent comme « le syndrome pseudo-grippal ». Il peut se manifester par des douleurs musculaires, de la fièvre, des frissons et une sensation de faiblesse.

Heureusement, ces effets disparaissent généralement avec le temps. Certaines personnes trouvent que l'acétaminophène ou l'ibuprofène (tous deux délivrés sans ordonnance) aident à soulager ces effets secondaires s'ils sont pris une demi-heure avant les médicaments pour la SP. Un autre moyen consiste à prendre ces derniers juste avant d'aller se coucher. Ainsi le sommeil vous épargnera de ressentir les effets du « syndrome pseudo-grippal ». Vérifiez auprès de votre médecin ou de votre pharmacien si vos médicaments contre la SP peuvent causer des effets du « syndrome pseudo-grippal » et ce que vous pouvez faire pour les gérer.

En ce qui concerne la vraie grippe, un vaccin anti-grippal pour l'Amérique du Nord, basé sur les tendances observées dans l'hémisphère sud, est préparé chaque année pour barrer la route à 3 souches du virus de la grippe. Il est peu vraisemblable que le vaccin anti-grippal puisse soulager les manifestations du « syndrome pseudo-grippal » causé par les médicaments pour la SP, étant donné que leur action sur l'organisme n'est pas la même. Il n'en reste pas moins que pour minimiser les complications de la grippe et réduire leur impact, le moyen le plus efficace, en plus des fréquents lavages de mains, demeure la vaccination préventive.

Pour les personnes atteintes de SP, il serait sage de se faire vacciner contre la grippe. La question des risques possibles associés à la vaccination a été débattue récemment. La plupart des experts recommandent que les personnes atteintes de SP reçoivent le vaccin, étant donné que la grippe peut déclencher une poussée de SP (ou rechute). On estime qu'un patient sur trois connaîtra une rechute s'il contracte le virus de l'influenza. Le risque de rechute est beaucoup moins élevé chez les personnes vaccinées (environ une sur 20). Les personnes qui sont traitées à l'interféron doivent faire un test sanguin avant de se faire vacciner.

Consultez votre médecin si vous pensez recevoir le vaccin contre la grippe.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/SP-Effets-secondaires-des-medicaments