Pour faire la lumière sur le TAS

Plusieurs traitements sont actuellement disponibles pour aider les personnes qui souffrent de TAS. La stratégie la plus efficace consiste à associer la luminothérapie, les médicaments, les conseils d'un thérapeute et les traitements complémentaires.

Luminothérapie

L'exposition quotidienne à la lumière vive (photothérapie) peut aider à rétablir l'équilibre des substances chimiques cérébrales et celui du rythme de l'organisme. Généralement, la personne qui fait appel à la luminothérapie doit s'asseoir devant une source lumineuse fluorescente de haute intensité (2 500 à 10 000 lux - unité de mesure de l'intensité lumineuse) à une distance de 1 à 2 pieds, pendant 1 ou 2 heures chaque matin (en général, des quantités croissantes de lux permettent de réduire cette durée). Pour certaines personnes, un traitement de 30 minutes à 2 heures peut être aussi efficace que la prise d'antidépresseurs. Il est recommandé de s'asseoir face à la boîte lumineuse, en gardant les yeux bien ouverts, mais sans regarder directement la source de lumière.

Parmi les sources lumineuses disponibles figurent des boîtes lumineuses, des lampes de bureau, des casques à visière lumineuse ou des lampes portées sur la tête. La lumière blanche fluorescente est plus sûre que la lumière ultraviolette. Il peut s'écouler entre 2 à 4 semaines avant que les symptômes du TAS diminuent sous l'effet de la luminothérapie. Veuillez consulter votre médecin avant d'opter pour cette forme de traitement, car elle n'est pas adaptée à tout le monde. Elle s'accompagne également de certains effets secondaires, parmi lesquels une fatigue des yeux, des maux de tête, des nausées et une certaine agitation.

La plupart des boîtes lumineuses coûtent de 250 $ à 500 $ et ne sont pas prises en charge par tous les régimes d'assurance. Il est préférable de contacter votre compagnie d'assurance pour connaître sa politique de prise en charge des appareils de luminothérapie. Adressez-vous à votre médecin pour obtenir de plus amples renseignements si vous envisagez d'acheter une boîte lumineuse. Vérifiez que cette dernière a été approuvée par la CSA (Association canadienne de normalisation) et qu'elle est équipée d'un filtre anti-rayons ultraviolets (UV), car ils peuvent endommager les yeux.

Médicaments

Certains antidépresseurs peuvent servir à traiter les personnes dont les cas de TAS sont graves. Votre médecin pourra vous fournir de plus amples renseignements sur ces médicaments (et leurs effets secondaires potentiels) si vous souffrez de TAS.

Conseils

Durant ces séances de conseil, les personnes atteintes de TAS apprennent à connaître leur trouble et les façons de gérer leurs symptômes ainsi que de prévenir les rechutes. Parfois, les membres de la famille participent aux séances de conseil, ce qui leur permet de mieux gérer les comportements de leur proche.

Exercice physique

L'activité physique quotidienne aide à surmonter la fatigue et la dépression, surtout si la séance d'exercice a lieu pendant le jour ou près d'une source lumineuse. Même lorsque le ciel est couvert, la lumière extérieure est souvent plus intense que celle d'une boîte lumineuse. Ainsi, le fait de passer une heure à l'extérieur au cours de la journée peut atténuer les symptômes du TAS et prévenir des épisodes de dépression.

Traitements complémentaires

Certaines plantes médicinales peuvent soulager les symptômes du TAS. Par exemple, le millepertuis commun (herbe de Saint-Jean) peut soulager la dépression. Demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre des produits à base de plantes, car ces médicaments risquent d'agir sur d'autres médicaments vendus avec ou sans ordonnance. Si vous avez déjà commencé la luminothérapie, n'oubliez pas que le millepertuis commun ainsi que certains antidépresseurs peuvent augmenter votre sensibilité à la lumière.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-trouble-affectif-saisonnier