Protégez votre peau contre 3 types d'éruptions cutanées associées à l'été

Les boutons de chaleur

Reconnaître : en période de chaleur intense, l'apparition de boutons de chaleur sur la peau est toujours possible. Les boutons de chaleur apparaissent quand les canaux sudorifères (dans lesquels passe la sueur) deviennent obstrués. Plusieurs facteurs peuvent empêcher le passage de la sueur : des vêtements qui ne permettent pas à la peau de respirer, une transpiration excessive, une accumulation de bactéries sur la peau ou dormir avec trop de couvertures. La sueur reste donc emprisonnée sous la peau et provoque l'apparition de petites bosses possiblement rouges qui ont l'air de petits boutons ou de petites vésicules (ou ampoules). Dans certains cas, les boutons de chaleur constituent le seul symptôme, tandis que dans d'autres, les démangeaisons et la sensation de piqûre sont intenses.

Guérir : en règle générale, les boutons de chaleur disparaissent d'eux-mêmes sans traitement. Néanmoins, ne restez pas à la chaleur. Diminuez l'intensité de votre activité physique. Asseyez-vous devant un ventilateur pour vous rafraîchir. Prenez une douche fraîche. Au besoin, soulagez les démangeaisons à l'aide de lotion à la calamine. Si l'éruption cutanée s'aggrave ou si elle s'accompagne de douleur, de pus, de fièvre, de frissons ou d'autres signes d'infection, consultez un médecin. Les épisodes répétés de boutons de chaleur peuvent évoluer jusqu'au point où le corps ne transpire plus assez, ce qui accroît le risque d'épuisement dû à la chaleur.

Prévenir : pour prévenir les boutons de chaleur, habillez-vous de manière à rester au frais. Portez des vêtements amples de couleur pâle et faits de fibres naturelles qui permettent à votre corps de transpirer normalement. Évitez le polyester; ce tissu synthétique et irritant ne risque jamais d'être qualifié de « frais ». Pensez aussi aux enfants et ne les habillez pas trop quand il fait chaud.

L'éruption cutanée associée au spa

Reconnaître : si vous vous baignez dans une piscine, une baignoire à remous ou un spa dont l'eau est contaminée, vous pourriez rencontrer la folliculite du spa. Le corps humain est recouvert de follicules pileux, c'est-à-dire de minuscules pores par lesquels les poils sortent en poussant. Dans certaines circonstances (par ex. par temps chaud ou humide), une bactérie appelée Pseudomonas aeruginosa peut entrer en contact avec les follicules pileux et causer de petits boutons rouges qui démangent. La peau sous le maillot de bain peut être particulièrement sensible puisque la bactérie y reste plus longtemps.

Guérir : l'éruption cutanée associée au spa disparaît seule, sauf si vous visitez régulièrement le bain ou le spa contaminé. Si vous avez envie de vous gratter, essayez un médicament contre les démangeaisons. Dans les cas graves, des antibiotiques pourraient être nécessaires pour éliminer toute infection restante.

Prévenir : dans les spas publics, il y a habituellement une affiche demandant aux baigneurs de prendre une douche avant d'entrer dans l'eau. Quel conseil judicieux! Prenez une autre douche après la baignade, comme précaution. Une autre manière de se protéger est de se baigner uniquement dans des spas dont les conditions d'hygiène sont de toute évidence bonnes. Que dire du spa qui sent mauvais ou qui semble sale? Pas fameux. Si vous avez un spa à la maison, vérifiez régulièrement le pH de l'eau et la concentration du désinfectant.

Le prurit des nageurs

Reconnaître : une éruption cutanée qui apparaît 2 ou 3 jours après une baignade dans l'eau douce pourrait être le prurit du nageur. En effet, la peau exposée offre un refuge temporaire aux parasites qui préfèrent généralement les canards, les escargots et d'autres animaux de milieux humides. Une réaction allergique à ces minuscules parasites donne lieu à une éruption cutanée non contagieuse qui se traduit par une rougeur, un gonflement de la peau et, évidemment, des démangeaisons.

Guérir : le prurit des nageurs disparaît rapidement. En attendant, grattez-vous en frottant la peau avec une lotion à la calamine, une crème antihistaminique ou une crème contre les démangeaisons, mais pas avec vos ongles. Les bains auxquels du bicarbonate de soude ou des sels d'Epson ont été ajoutés peuvent également procurer un soulagement. Une éruption cutanée qui persiste après 1 semaine ou qui s'accompagne de pus nécessite des soins médicaux.

Prévenir : les parasites responsables du prurit du nageur prolifèrent dans les plans d'eau où l'eau est chaude, en particulier les lacs et les étangs fréquentés par les oiseaux. Il est donc préférable de ne pas patauger ou se baigner rapide trop longtemps dans ces types de plans d'eau. Si vous vous baignez dans l'eau douce, ne restez pas dans les parties peu profondes, où il y a une plus grande concentration de parasites. Après la baignade, rincez bien votre peau et séchez-la.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lete-et-les-dangers-pour-la-peau