Quelles sont les recommandations reprises mais qui demeurent très importantes?

Les experts du Programme éducatif canadien sur l'hypertension reconnaissent que beaucoup des messages antérieurs conservent toute leur pertinence pour ce qui est de la maîtrise tensionnelle. Rappelons ces messages importants :

Réduction de l'apport de sodium. Dans ses lignes directrices, le PECH rappelle que tous les Canadiens devraient réduire leur apport de sodium (sel). En effet, la surconsommation de sel représente une cause importante d'hypertension. Lisez les étiquettes des produits alimentaires et vérifiez la teneur de sel de chaque portion. Si vous avez 50 ans ou moins, votre apport de sodium ne devrait pas dépasser 65 mmol (1500 mg) par jour. Si vous faites partie du groupe de 51 à 70 ans, limitez votre apport de sodium à moins de 57 mmol (1300 mg), et si vous avez plus de 70 ans, cet apport ne devrait pas dépasser 52 mmol (1200 mg) par jour. Selon votre état de santé, votre médecin pourrait recommander d'abaisser davantage votre apport de sel. Pour manger moins salé, préférez des aliments frais à ceux qui ont été traités (les prêt-à-manger), rincez les aliments en conserve pour enlever un peu de sel, assaisonnez vos plats avec des épices au lieu du sel, et optez pour des préparations à teneur réduite en sel ou sans sel.

Dans le traitement de l'hypertension, on doit tenir compte du risque cardiaque global d'une personne et non uniquement de sa tension artérielle. Ainsi, lorsque les médecins établissent un plan de traitement, ils doivent prendre en considération les autres facteurs qui augmentent le risque de maladie cardiaque, comme le tabagisme, l'élévation des taux de cholestérol, le manque d'activité physique, l'excès de poids, le diabète, l'âge et le sexe du patient. Les chiffres tensionnels visés et les types de médicaments à prescrire doivent être déterminés en fonction du risque global du patient.

Il est souvent nécessaire d'associer plusieurs médicaments pour maîtriser l'hypertension. Les changements des habitudes suffisent, dans certans cas, à abaisser la tension artérielle, mais pour la plupart des personnes hypertendues, ces changements doivent s'accompagner de la prise d'un ou de plusieurs médicaments. Même lorsqu'un traitement médicamenteux s'avère nécessaire, il est important de modifier ses habitudes car ces mesures aideraient à réduire le nombre de médicaments nécessaires pour abaisser la tension artérielle. Les experts reconnaissent que l'ajout d'un traitement d'appoint est préférable à l'administration d'un seul médicament à la dose maximale ou le changement de médicament.

L'adhésion au traitement est essentielle au succès à long terme. Prendre ses médicaments régulièrement peut être un vrai défi, surtout lorsque la maladie n'entraîne aucun symptôme comme dans le cas de l'hypertension. Pour vous aider à vous conformer au traitement, consultez votre médecin ou votre pharmacien au sujet :

  • des méthodes qui vous rappellent vos prises de médicament ;
  • de la possibilité de simplifier votre traitement (par ex. utiliser des médicaments nécessitant une seule prise par jour ou des produits d'association) - voyez avec votre médecin ou votre pharmacien quelles options pourraient vous convenir ;
  • de toute question que vous pouvez avoir au sujet de l'hypertension et de votre traitement (y compris les questions sur les habitudes de vie et les médicaments).

Pour en savoir davantage sur l'adhésion au traitement et les conseils utiles, veuillez vous reporter à l'article intitulé « Ne manquez pas une dose ».

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-haute-pression-quoi-de-neuf