Qu'est-ce que le smog ?

Le smog est une forme de pollution de l'air. Le mot « smog » provient du télescopage des mots « smoke » (fumée) et « fog » (brouillard). Le smog est un cocktail de nombreux polluants, principalement d'ozone des basses couches de l'atmosphère et de fines particules. Parmi les sources de smog, on retrouve :

  • les barbecues,
  • les centrales énergétiques alimentées au charbon,
  • la construction,
  • les usines,
  • les véhicules alimentés à l'essence et au diesel,
  • les tondeuses à gazon,
  • les peintures à l'huile, solvants et nettoyants,
  • les pesticides,
  • les polluants transportés par le vent.

Le smog est produit localement, mais peut également provenir d'aussi loin que des États-Unis. Comme le smog voyage avec le vent, tant les régions urbaines que rurales sont exposées à des journées polluées.

Au sujet de l'ozone

Un composant important du smog est l'ozone des basses couches de l'atmosphère. L'ozone qui se forme naturellement dans l'atmosphère (le « bon » ozone) protège les êtres vivants des rayons ultraviolets nocifs du soleil. Cependant, au niveau du sol, l'ozone devient un polluant invisible de l'air qui est dommageable aux humains, aux animaux, aux plantes et aux matériaux fabriqués par l'homme. L'ozone des basses couches de l'atmosphère est un « mauvais » ozone. Il se crée lorsque des gaz tels les oxydes d'azote réagissent aux composés organiques volatils (COV) sous l'effet du soleil et de la chaleur. C'est la raison pour laquelle le smog pose un problème plus aigu les journées chaudes d'été. Les oxydes d'azote sont produits par la combustion de combustibles fossiles tels le charbon, le mazout, l'essence et le diesel dans les véhicules à moteur, les industries, les centrales énergétiques et les maisons. Les COV comprennent des gaz contenant du carbone qui se créent au moment de la combustion d'essence et d'autres solvants à base d'huile. Les études révèlent que tous les centres urbains importants du Canada ont des niveaux d'ozone de l'atmosphère inférieure suffisamment élevés pour poser des risques à la santé.

L'ozone ne menace pas uniquement les êtres humains : il endommage la végétation et les matériaux construits par l'homme. C'est un puissant gaz à effet de serre qui contribue aux changements climatiques.

Les particules dans l'air

Les autres composants du smog sont les fines matières particulaires. Généralement, les fines particules en suspension dans l'air ont un diamètre de 10 micromètres (PM10) ou moins. Elles sont un mélange de particules solides et de gouttelettes liquides, habituellement suie et acides, que l'on peut également décrire comme des gouttelettes d'eau acide ou des aérosols acides. Les particules, microscopiques, demeurent en suspension dans l'air pendant un certain temps. Les matières particulaires réduisent la visibilité tout en contribuant à donner la couleur jaune-brun caractéristique au smog. Elles peuvent être produites naturellement par la poussière, la vapeur d'eau salée, la terre et le pollen soufflés par le vent; toutefois, les études indiquent que la matière particulaire émise par les activités humaines est plus dommageable. Les émissions occasionnées par les industries et les automobiles, la poussière de la route ainsi que la démolition et la construction produisent de fines particules en suspension dans l'air.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Lair-que-nous-respirons-est-il-sain