Solutions simples pour vos médicaments contre la SP

Vous avez des difficultés à prendre votre médicament? Ces solutions simples peuvent vous aider à reprendre le dessus !

Phobie de l'aiguille : l'histoire de Carol
Il y a quelques mois, Carol*, une enseignante de 34 ans atteinte de SP, a décidé d'entamer un traitement modificateur de l'évolution de la maladie. Lorsque l'infirmière de Carol lui a montré comment pratiquer l'injection à la clinique de SP, Carol s'est sentie un peu nerveuse mais a pensé qu'elle pourrait sûrement y faire face. Quand le moment est venu pour Carol de s'administrer la première injection à la maison, elle a pensé «  non, je ne peux pas faire ça ! ». Elle a appelé la ligne téléphonique sans frais pour son médicament et a parlé à une infirmière qui l'a guidé dans la manœuvre. Carol s'est sentie un peu mieux, mais était toujours nerveuse à chaque fois qu'elle devait s'administrer l'injection. L'infirmière de Carol lui a parlé d'un programme appelé counseling pour réduire l'anxiété associée à l'auto-injection. Ce programme, qui comprend 6 sessions avec une infirmière, a aidé Carol à surmonter sa peur des injections.

Quelles solutions simples pouvez-vous tirer de l'histoire de Carol ? Il est normal de se sentir un peu nerveux(se) si vous devez vous auto-administrer une injection. Mais vous pouvez obtenir de l'aide. Contactez votre infirmière ou la ligne téléphonique sans frais de votre médicament pour obtenir de l'aide.

Ne m'oublie pas : l'histoire de Rob
Rob*, un agent immobilier de 42 ans, devait prendre de nombreux médicaments pour l'aider à contrôler les symptômes associés à la SP. Il avait des difficultés à ne pas se tromper - à quoi servait chaque médicament, quand les prendre, et s'il avait déjà prit sa dose ce jour-là. Après avoir pris par erreur une double dose, Rob a demandé de l'aide à son pharmacien.

Le pharmacien de Rob a travaillé de concert avec son médecin pour simplifier son traitement médicamenteux pour qu'il ait moins de médicaments à prendre, et lui a préparé une liste de médicaments pour que Rob l'ait toujours avec lui. Le pharmacien de Rob a également organisé ses médicaments dans un pilulier, une boîte spéciale munie d'étiquettes pour chaque médicament, indiquant à quoi il sert et à quel moment le prendre. Comme la boîte est munie de compartiments séparés pour chaque jour de la semaine, Rob peut facilement voir s'il a déjà pris la dose du jour en question. De plus, il peut l'emporter facilement partout où il va. Le pharmacien de Rob lui a également conseillé de programmer son injection hebdomadaire dans son ANP (assistant numérique personnel), avec une alarme pour lui rappeler l'heure de la dose. Rob a trouvé que ces modifications simplifient sa routine de prise des médicaments et l'aident à s'en souvenir.

Quelles solutions simples pouvez-vous tirer de l'histoire de Rob ? Si vous avez des difficultés à suivre votre traitement médicamenteux, demandez de l'aide à votre pharmacien. Votre pharmacien peut vous aider à simplifier et à organiser vos médicaments à l'aide d'outils comme des piluliers, des alarmes et des calendriers.

Un coup de main : l'histoire d'Eleanor
Eleanor*, une cadre de 51 ans, avait des difficultés à utiliser ses médicaments en raison de ses symptômes de SP. Ses troubles de la vision rendaient difficile la lecture des étiquettes des médicaments, et elle avait des difficultés à ouvrir les flacons à l'épreuve des enfants et à s'auto-administrer les injections, en raison de ses tremblements et de ses troubles de la coordination. Eleanor a demandé à sa pharmacienne s'il existait d'autres contenants plus faciles à ouvrir. Sa pharmacienne lui a donné des flacons à « capuchon hermétique » faciles à ouvrir, pour remplacer ceux à l'épreuve des enfants, et lui a également conseillé d'utiliser un décapsuleur à médicaments. De plus, la pharmacienne d'Eleanor lui a indiqué que son injection était offerte sous forme de seringue préremplie qui lui évitait d'avoir à préparer le mélange elle-même. Lorsque la pharmacienne d'Eleanor s'est rendu compte qu'elle avait des difficultés à lire les étiquettes, elle lui a donné des étiquettes imprimées en plus gros caractères pour qu'Eleanor puisse les lire plus facilement.

Quelles solutions simples pouvez-vous tirer de l'histoire d'Eleanor ? Si vous faites face à des défis physiques rendant difficile la prise de vos médicaments, demandez de l'aide à votre pharmacien ou à votre médecin. De nombreuses solutions sont disponibles pour faciliter la prise de vos médicaments de manière sécuritaire, notamment des décapsuleurs à médicaments, des étiquettes imprimées en gros caractères ou en Braille et des seringues préremplies.

 
*Les histoires des patients contenues dans ce bulletin santé sont des histoires fictives se basant sur les expériences cumulées de patients atteints de SP.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/SP-Tenir-la-route