SOS-asthme - Obtenir l'aide des spécialistes à l'hôpital

Certaines personnes courent un plus grand risque de présenter une crise d'asthme mettant la vie en danger et ont besoin d'une surveillance plus étroite à l'hôpital. Elles doivent recevoir des soins urgents au début de leur crise. Il s'agit des personnes qui :

  • ne prennent pas de stéroïdes par inhalation ;
  • prennent actuellement ou ont récemment arrêté de prendre des stéroïdes par voie orale ;
  • ont des antécédents de problèmes mentaux ou psychosociaux, notamment l'emploi de sédatifs ;
  • n'ont pas toujours pris leurs médicaments tels que prescrits ;
  • ont des antécédents d'asthme quasi-mortel nécessitant une respiration assistée d'urgence à l'hôpital (intubation et ventilation artificielle) ;
  • ont été hospitalisés ou ont été admis à l'urgence en raison de l'asthme au cours de l'année précédente ;
  • utilisent fréquemment des bronchodilateurs à action rapide par inhalation, en particulier les patients qui emploient plus d'un inhalateur de salbutamol (ou l'équivalent) par mois.

Peu importe le niveau de risque, toute personne qui croit avoir une crise d'asthme grave doit immédiatement consulter un médecin ou communiquer avec lui. Elle doit également envisager de se rendre à la clinique ou à l'hôpital le plus proche qui donne des soins d'urgence aux personnes atteintes d'asthme aigu.

Habituellement, on traite les crises d'asthme graves avec des doses répétées de bronchodilatateurs à action rapide, d'autres inhalateurs ou médicaments pour l'asthme, des injections de stéroïdes administrées au début du traitement et de l'oxygène.

Pendant et tout de suite après une crise d'asthme, la réponse au traitement peut être retardée. L'équipe soignante vous surveillera étroitement pour déceler les améliorations de votre fonction respiratoire (débit expiratoire de pointe ou autres mesures de la fonction respiratoire). Lorsque votre fonction respiratoire se sera stabilisée, votre médecin décidera s'il doit vous hospitaliser pour un suivi additionnel ou vous donner votre congé.

Les patients à qui on peut donner leur congé en toute sécurité présentent souvent une réponse dans les 2 premières heures du traitement. Au moment du congé, les personnes ayant eu une crise d'asthme grave recevront probablement une ordonnance de stéroïde par voie orale. On leur montrera à utiliser leur inhalateur, leur débitmètre de pointe et leur plan d'action. On leur demandera aussi de consulter leur médecin habituel ou leur spécialiste en asthme pour un suivi.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Faire-face-aux-aggravations-de-lasthme