SP : Que va-t-il m'arriver ?

La SP est une maladie de longue durée qui endommage les nerfs de votre cerveau et de votre moelle épinière. Elle peut provoquer des troubles moteurs, de la coordination, de la vue, des pensées et de la mémoire, une incontinence fécale et urinaire et une fatigue. Au cours du temps, certaines personnes voient ces symptômes empirer ou développent de nouveaux symptômes. D'autres personnes voient leurs symptômes apparaître et disparaître.

Les personnes ne présentent pas toutes les mêmes symptômes au même moment. La SP est une maladie imprévisible - il est difficile de savoir de quelle manière la maladie va vous affecter à l'avenir, car aucune personne n'est semblable.

Mais certains indices peuvent vous aider. D'après vos symptômes et les résultats de vos examens médicaux, votre médecin pourrait être capable de vous fournir plus de renseignements sur votre type de SP et sur ce qu'il vous arrivera à l'avenir. L'évolution de votre SP au cours des 5 premières années peut vous renseigner sur ce qui peut vous arriver à long terme. Il existe quatre types principaux de SP, tous présentant un profil symptomatique et une progression au cours du temps précis. Bien que le fait de connaître le type de SP dont vous souffrez ne garantit pas l'évolution à long terme, cela peut vous donner des renseignements supplémentaires pour vous aider à planifier l'avenir.

Les quatre types principaux de SP sont les suivants :

  • SP cyclique : La plupart des personnes (environ 85 %) sont atteintes de ce type de SP. Si vous êtes atteint de ce type de SP, vous présenterez des poussées symptomatiques suivies par des épisodes de rémission.
  • SP progressive primaire : Ce type n'affecte qu'environ 10 % des personnes atteintes de SP. Les symptômes empirent lentement, mais constamment avec le temps.
  • SP progressive secondaire : Ce type de SP se manifeste initialement sous forme de SP cyclique, puis évolue vers une aggravation lente, mais constante des symptômes. Avant l'avènement des médicaments modificateurs de l'évolution de la maladie, environ la moitié des personnes atteintes de SP cyclique finissaient par évoluer vers une SP progressive secondaire. On ne sait pas encore si ces médicaments réduiront ce risque.
  • SP progressive rémittente : C'est la forme la plus rare de SP, qui n'affecte qu'environ 5 % des personnes atteintes de SP. Ce type de SP est associé à des poussées symptomatiques et à une aggravation lente et constante de la maladie entre les poussées.

Il est également important de comprendre que la SP peut aussi entraîner des « lésions silencieuses » - elle peut continuer à endommager votre cerveau et votre moelle épinière, même en l'absence de symptômes. Le caractère imprévisible de la SP peut entraîner des difficultés à faire face à la maladie, aussi bien sur le plan physique qu'émotionnel. Mais vous pouvez faire certaines choses qui peuvent faire une différence. Certains traitements peuvent aider à ralentir la progression de certains types de SP et vous aider à contrôler les symptômes. Consultez la rubrique « Comment les médicaments contre la SP peuvent-ils m'aider? » pour obtenir plus de renseignements. Demandez à votre médecin ce que vous pouvez faire pour combattre la SP sur le long terme.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/SP-Tenir-la-route