Tirer le maximum de son traitement contre la MPOC

Prenez-vous tous les moyens pour prendre en charge votre MPOC?

Voici quatre conseils pour tirer tous les bienfaits de votre traitement contre la MPOC :

1. Assurez-vous de bien connaître vos médicaments contre la MPOC ainsi que leur mode d'emploi.

Vous arrive-t-il de vous demander à quoi servent tous vos médicaments contre la MPOC et quand les utiliser? Êtes-vous dans le doute quant à savoir si vous utilisez vos médicaments (en particulier les inhalateurs) de la bonne façon? Vous arrive-t-il de sauter une dose de médicament?

Si oui, il est temps de consulter votre médecin au sujet de votre traitement contre la MPOC.

2. Surveillez vos symptômes et vos exacerbations.

Le traitement contre la MPOC est basé sur la gravité de la maladie (légère, modérée ou sévère) et sur le nombre d'exacerbations qui se produisent. Notez vos symptômes et vos exacerbations et discutez-en lors de chaque rendez-vous avec votre médecin. Cela peut vous aider, vous et votre médecin, à vous assurer que vous suivez le traitement le mieux adapté à la gravité de votre MPOC.

Si les symptômes de la MPOC vous incommodent ou si vous subissez fréquemment une exacerbation de la maladie, il est important de consulter votre médecin, car le meilleur traitement doit être rigoureusement adapté à l'état et aux besoins particuliers du patient.

3. Remplissez le document Mon Plan d'action MPOCMC* et tenez-le à jour.

Le document Mon Plan d'action MPOCMC* est un plan écrit qui vous aide à déterminer si vous avez une exacerbation de la MPOC et vous indique quelles mesures prendre le cas échéant.

Si ce n'est déjà fait, téléchargez le document Mon Plan d'action MPOCMC* en version PDF, imprimez-le et demandez à votre médecin de vous aider à le remplir.

Si vous avez déjà rempli le document Mon Plan d'action MPOCMC*, consultez votre médecin deux fois par année pour le tenir à jour.

4. Consultez votre médecin régulièrement et faites-lui part de vos questions et de vos préoccupations.

La MPOC est une maladie chronique qui risque de s'aggraver au fil du temps. Pour vous assurer que votre traitement est optimal compte tenu de vos symptômes et de la gravité de la maladie, consultez votre médecin régulièrement. Voyez avec lui ce que doit être la fréquence de vos bilans de santé.

 

*© 2013 Société canadienne de thoracologie.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Maladie-pulmonaire-obstructive-chronique