Toute une pléiade d'autres effets secondaires

Les traitements pour la sclérose en plaques peuvent entraîner toutes sortes d'autres effets secondaires. Par exemple, certains médicaments peuvent causer une diminution du nombre de globules blancs, des troubles de l'humeur, ou des changements dans les tests des fonctions du foie. Certaines personnes ressentent des bouffées de chaleur imprévisibles ou des douleurs de poitrine.

La baisse du nombre de globules blancs se détecte par des tests sanguins. Les globules blancs participent à la lutte contre les infections, et à ce titre sont importants. Quand leur nombre baisse trop, le risque d'infection augmente. Les personnes traitées pour la SP devront se soumettre régulièrement à des tests sanguins.

L'humeur d'une personne atteinte de SP peut être affectée par différents facteurs. En plus de la médication à long terme, d'autres sources de stress peuvent entrer en jeu lorsqu'une personne apprend à vivre avec la SP. Il n'est donc pas surprenant que des troubles de l'humeur se fassent sentir. Mais en plus, les médicaments eux-mêmes peuvent affecter l'humeur. Les réseaux d'entraide, que ce soit la famille, les ami(e)s, ou d'autres personnes atteintes de SP, aident souvent à mettre les choses en perspective. Discutez avec votre médecin des meilleurs moyens de gérer les troubles de l'humeur.

Les personnes traitées pour la sclérose en plaques devront aussi surveiller, par des tests sanguins réguliers, les signes de changements au niveau du foie. Ils apparaissent souvent au cours de la première année de traitement. Les tests de surveillance sont généralement plus fréquents pendant les six premiers mois, et, au vu de leurs résultats, votre médecin pourrait décider de modifier les doses de médicaments contre la SP. Les patients traités aux médicaments contre la SP doivent immédiatement consulter leur médecin s'ils remarquent des signes inhabituels de jaunissement de la peau ou des yeux, des nausées ou des vomissements, des démangeaisons sur tout le corps ou des ecchymoses (bleus) au moindre choc.

Les médicaments contre la SP peuvent causer une réaction soudaine immédiatement après l'injection. Elle peut prendre la forme de bouffées de chaleur, de douleurs de poitrine, d'accélération cardiaque, d'anxiété, ou même de difficulté respiratoire. Cette réaction a été observée chez certaines personnes et a duré une quinzaine de minutes avant de disparaître complètement. Les personnes doivent être informées de la possibilité de cette réaction et, si elle survient, demander une attention médicale immédiate.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/SP-Effets-secondaires-des-medicaments