Une pause, un second souffle

Il est probable que vous désirerez obtenir de plus amples renseignements sur les diverses formes de méditation. Vous pouvez commencer en consultant les livres et enregistrements d'auteurs reconnus comme experts sur le sujet. Vous n'aurez que l'embarras du choix, il existe des centaines de livres et d'enregistrements sur la méditation ; en outre, diverses organisations locales offrent également des cours sur cette pratique. Vous désirerez probablement essayer diverses méthodes afin de trouver celle qui vous conviendra le mieux.

Par contre, vous pouvez aussi constater que les moments au cours desquels vous avez le plus grand besoin de paix intérieure sont également ceux durant lesquels il vous est impossible de consacrer 10 à 20 minutes à la méditation. Ce qui ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez pas atteindre la paix intérieure et la clarté d'esprit. La méditation peut vous aider à maîtriser plus efficacement vos émotions et à mieux contrôler votre esprit, et ce, à tout moment de la journée, mais il y a aussi autre chose que la méditation vous permet de faire : prendre une petite pause afin de vous reposer l'esprit et être en mesure de concentrer à nouveau votre attention.

Si, par exemple, vous entendez de temps à autre un son particulier, comme le téléphone d'un collègue, faites une pause de 5 secondes lorsqu'il sonne. Cessez toute activité, souriez discrètement, respirez calmement et régulièrement, tout en prenant conscience du processus de respiration. Si une idée vous passe par la tête, écartez-la et répétez-vous « Réfléchis... réfléchis... réfléchis ». Essayez de choisir un son qui vous irrite ; ainsi, au lieu de tout simplement enrager, vous ferez, du bruit qui vous irrite, le signal d'une pause que vous mettrez à profit pour réexaminer les choses sous un angle nouveau. Alors que vous cessez toute activité, vous pouvez également penser « Irritation... irritation... irritation ». Vous verrez l'irritation apparaître puis disparaître progressivement.

Cette technique fonctionne également lorsque vous êtes au travail et que vous vous rendez compte que votre esprit s'est mis à vagabonder, si vous sentez la colère monter ou si vous éprouvez de la contrariété. Il vous suffit de faire une pause, inspirer et expirer, puis de répéter « vagabondage », « colère » ou « contrariété ». Ne luttez pas contre ces pensées ni ces émotions. Contentez-vous de les reconnaître et, avant de continuer ce que vous étiez en train de faire, accordez-leur une attention particulière.

Enfin, chaque fois que vous pensez à méditer, mais que vous choisissez plutôt de faire autre chose d'abord, faites une pause de 5 secondes et répétez-vous « procrastination... procrastination... procrastination ».

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-meditation