Votre enfant peut être heureux au camp même s'il mouille son lit

Votre enfant est parvenu à l'âge auquel il peut participer à un camp d'été ! Mais, pour certains enfants, la pensée de mouiller leur lit alors qu'ils sont loin de la maison constitue un cauchemar.

L'énurésie nocturne est-elle une affection fréquente ? D'après la Société canadienne de pédiatrie, 10 à 15 % des enfants de 5 ans mouillent leur lit et 6 à 8 % des enfants de 8 ans ont des accidents la nuit. L'énurésie nocturne (c'est le terme utilisé par les médecins pour désigner « le pipi au lit ») est un problème commun dont la plupart des enfants parviennent à se défaire avec le temps. Les pédiatres savent que certains enfants prennent simplement plus de temps à cesser de mouiller leur lit que d'autres. À l'âge de 15 ans, seulement 1 ou 2 jeunes sur 100 mouillent encore leur lit.

Pour les enfants qui mouillent leur lit, la pensée de le faire au camp d'été représente un cauchemar.  Le fait de mouiller son lit constitue l'un des événements les plus embarrassants qui puissent arriver à un enfant au camp. Jusqu'alors, ils étaient parvenus à cacher à leurs amis le fait qu'ils mouillaient leur lit. Dans l'intimité de la maison, ils avaient pu ne pas y porter tellement attention. Mais maintenant, la pensée que leurs amis découvrent leur secret les terrifie.

Il importe que les familles comprennent qu'il est possible de s'amuser au camp d'été sans avoir à constamment s'inquiéter au sujet des accidents nocturnes. Parlez au directeur du camp et au conseiller de votre enfant pour les aider à comprendre vos préoccupations et leur demander de vous aider. Ils peuvent rappeler à votre enfant les conseils qui les aideront à ne pas mouiller leur lit, comme ne pas boire 2 heures avant le coucher, éviter les boissons contenant de la caféine et ne pas oublier d'aller à la toilette avant de se coucher. La plupart des camps sont bien renseignés et expérimentés sur la façon de faire face à l'énurésie nocturne.

Avant que vous n'envoyiez votre enfant passer ses journées à pratiquer ses sports favoris et à faire de l'artisanat, puis à chanter autour du feu de camp le soir, discutez avec votre médecin de l'énurésie nocturne. Votre médecin peut suggérer des options de traitement pour aider à faire face à l'énurésie nocturne, notamment des médicaments qui peuvent aider à réduire celle-ci. Il peut être très utile de parler des craintes que son enfant associe à l'énurésie nocturne. Votre médecin et vous-même pourrez, ensemble, mettre au point un plan de contingence pour les enfants actifs.

Les médecins recommandent souvent de commencer le traitement contre l'énurésie nocturne avant le début du camp pour que votre enfant puisse connaître un sentiment croissant de confiance. S'il se sent bien en maîtrise de la situation, votre enfant pourra plus facilement se détendre et rapidement commencer à s'amuser dans les grands espaces. Il pourra dormir les poings fermés sachant qu'il passera une nuit au sec... Il sera un campeur heureux comme tous les autres.

Pour connaître quelques conseils sur le choix du meilleur camp pour votre enfant, lisez : « Le choix d'un camp d'été. »

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2021. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Le-pipi-au-lit-Un-camp-dete-sans-SOS